Peintures, vernis, lasures, saturateurs : quelles finitions pour vos boiseries ?

Protection extérieure

Il n’est pas toujours facile de se retrouver dans la multitude de produits disponibles pour entretenir vos boiseries extérieures. Revue de détails des peintures, lasures, vernis et saturateurs bois proposés par Syntilor.

  • la peinture : c’est la solution qui associe décoration et protection. Grâce à ses nombreux pigments, la peinture vous garantit une protection longue durée de vos boiseries, extérieures comme intérieures. En revanche, elle recouvre les fibres et le veinage du bois mais sans l’étouffer grâce à sa formulation microporeuse.
  • les lasures : idéales pour les grandes surfaces boisées, les lasures Syntilor protègent les boiseries extérieures contre les intempéries, tout en révélant la beauté naturelle et le veinage du bois. Faciles à appliquer car elles ne gouttent pas et ne coulent pas, vous apprécierez l’aspect satiné et doré qu’elles donnent aux bois.

Finitions Bois

  • les vernis : plus résistants que les lasures grâce à leur pouvoir garnissant, les vernis Syntilor protègent les bois extérieurs des chocs et de l’usure. Transparents et imperméables, ils absorbent parfaitement les UV, tout comme ils protègent contre le sel en bord de mer ou contre la neige et les variations de températres en montagne.
  • les saturateurs : ce sont les alliés des bois difficilement imprégnables par les autres produits, comme les bois exotiques ( teck, iroko, sipo…) ou les bois européens ( résineux, durs…). Ils sont très nourrissants et donnent un aspect de bois huilé à vos terrasses, caillebotis, barrières…

Commentaires

  1. de DESCOMBES CHRISTIAN

    quelle différence y a il entre ces 2 vernis extérieurs:

    BSC
    vernis aquaréthane.

    lequel est à utiliser pour un meuble en chêne situé sous une véranda plein sud ?

    merci d’avance
    bien cordialement
    c descombes

    • de marie

      Bonjour Christian,

      Le Vernis Extérieur Aquaréthane® et le Vernis BSC sont tous les deux adaptés au cas de votre meuble en chêne disposé dans une véranda, puisqu’ils protègent les boiseries intérieures et extérieures des agressions du soleil.
      .
      Ils sont cependant différents sur deux aspects :

      – l’impact environnemental : ils bénéficient tous les deux de la classification A+, la plus faible qui existe concernant les émanations dans l’air intérieur. De plus, le Vernis Extérieur Aquaréthane® vous apportera, grâce à l’Écolabel européen, l’assurance du respect de l’environnement et des personnes. Sa composition, ultra performante, a aussi été étudiée pour être simple à appliquer et à entretenir. Dans le cadre d’une exposition « plein sud », c’est le choix que je vous recommande.

      – la gamme de teintes disponible : le Vernis BSC est disponible en 3 présentations incolores, 6 tons bois brillants et 6 tons bois satinés. Vous trouverez le Vernis Extérieur Aquaréthane® en incolore, chêne clair, chêne doré et ipé.

      Que vous choisissiez le Vernis BSC ou le Vernis Extérieur Aquaréthane®, j’insiste sur l’application de trois couches généreuses et non diluées, car le chêne est un bois dont les pores sont difficiles à boucher.
      De plus, si votre meuble a des angles vifs, arrondissez-les par un léger passage de papier abrasif fin. En effet, les angles sont les parties de votre meuble qui auront le plus tendance à « travailler » avec le temps.

      Si vous avez besoin d’autres précisions, n’hésitez pas !

  2. de olympieff andré

    j’ai acheté l’an dernier une lasure ULD yntilor ultra longue durée microporeuse en gel
    cette année voulant l’utiliser pour d’autres travaux, je vois qu’elle est devenue liquide;
    Puis-je encore l’utiliser? a-t-elle toujours ses propriétés?

    • de Marie

      Bonjour André,

      La température du lieu de stockage de votre lasure ULD peut avoir un impact sur son aspect. Même si nous ne souffrons pas de canicule actuellement, nous vous recommandons de placer le pot dans un endroit très frais mais non gelé, de manière à faire remonter la viscosité de la lasure.

      Même liquide, votre lasure Syntilor ULD conserve toutes ses propriétés, vous pouvez donc vous en servir sans problème. Seule une odeur très désagréable émanent du pot prouverait que votre lasure s’est dégradée, dans ce cas là mieux vaut en acheter un nouveau pot.

      Bonne journée !

  3. de Coatantiec

    Bonjour,
    J’ai appliqué il y a environ 6 mois un saturateur séchage rapide Aquaréthane de marque Syntilor sur une planche en bois exotique (surmontant un balcon en ferronnerie) après avoir au préalable appliqué un Dégrisant de la même marque. Je constate ce jour que le bois se fendille par endroits.
    Vos conseils ?
    Merci à l’avance,
    Bien cordialement.

    • de Marie

      Bonjour,

      L’application d’un saturateur sur bois extérieur n’est pas une garantie contre l’apparition de fissures ou fendillements, qui ne sont cependant pas un phénomène anormal ou un signe de mauvaise santé de votre boiserie.
      Les saturateurs ont pour vocation de protéger, embellir et nourrir les boiseries extérieures en leur apportant une belle finition « bois huilé », mais aussi de les protéger contre les intempéries et les UV.

      Comme pour toute surface horizontale exposée en extérieur et imprégnée avec un saturateur, nous vous conseillons de surveiller l’aspect de la boiserie après la pluie : si l’eau reste à la surface sous forme de perles, c’est que le saturateur remplit bien son rôle en empêchant l’eau de pénétrer dans les fibres du bois.
      Si au contraire le bois apparaît mouillé, il suffit simplement de nettoyer votre boiserie à l’aide d’une éponge humide et de repasser une couche de Saturateur séchage rapide Aquaréthane® Syntilor.

      Bonne journée !

  4. de Schindler

    Bonjour,
    Je voudrais peindre un plafond de chambre qui est en lambris lasuré, mais qui a tant de défauts dans le lambris que je voudrais le dissimuler sous une peinture.
    Existe-t-il une peinture qui cacherait ces défauts et qui pourrait m’éviter de poncer ce plafond lasuré, uniquement avoir à le dépoussiérer ?
    Merci

    • de Marie

      Bonjour,

      Je comprends que vous souhaitiez cacher les défauts de votre plafond lambrissé. Rassurez vous, il ne sera pas nécessaire de le poncer ! En revanche, un bon lessivage et un bon rinçage sont indispensables. Avec ensuite un léger égrenage, vous êtes sûr d’obtenir une adhérence parfaite des produits appliqués ensuite.

      Peindre votre plafond lambrissé est une très bonne idée, vous obtiendrez d’excellents résultats soit avec la Peinture Bois Ultra Protect Aquaréthane®, soit avec la Peinture Bois BIOréthane®. Et pour une efficacité encore plus grande, vous pouvez commencer par une application de la Sous Couche Bois Aquaréthane®.

      Petite précision : si la lasure qui a été appliquée sur votre lambris est foncée, il faudra alors forcément combiner une couche de sous couche puis deux couches de peinture pour une rénovation parfaite.

      Enfin, si vous souhaitez aussi profiter de la rénovation de votre plafond pour reboucher les défauts du lambris (fentes et/ou trous), je vous conseille la Pâte à Bois Syntilor ou la Pâte à Bois BIOréthane®, selon la teinte de votre lambris. Ces éventuels rebouchages doivent bien entendu être effectués avant de peindre !

      Bons travaux !

  5. de Dupond

    Bonjour,
    J’ai installé une terrasse en frêne thermo-traité et je ne sais pas s’il est préférable d’appliquer un saturateur, une lasure ou une huile pour la protéger. Pouvez-vous me conseiller sur le type de produit à appliquer? (et non la marque)
    Merci d’avance

    • de audrey

      Une terrasse est par définition horizontale, et la littérature technique est très précise : une lasure ne doit pas être appliquée sur un ouvrage en bois ne permettant pas l’écoulement de l’eau (c’est-à-dire sur laquelle l’eau ou la neige peuvent stagner). C’est d’ailleurs pour cela que les saturateurs ont été créés.
      Un saturateur est une finition qui peut s’appliquer sur des boiseries horizontales : terrasses, decks, tours de piscines, en lames comme en caillebottis (mais également verticales, tels que bardages, abri de jardin, pool House, etc.). Il peut donc supporter un trafic pédestre. Comme son nom l’indique, le saturateur va imprégner et saturer les pores du bois, en empêchant que l’eau y rentre, ce qui favoriserait dans tous les cas le développement de champignons bleuissants et le noircissement plus ou moins rapide de l’ouvrage. Il « nourrit » également le bois, le protégeant ainsi contre le rayonnement ultraviolet, qui est responsable du grisaillement.
      Une huile pour boiseries extérieures est à réserver plutôt au mobilier de jardin, son aspect final étant en général plus doux et plus agréable que celui d’un saturateur. La « résistance à la marche » d’une simple huile est en général moins bonne que celle d’un saturateur.

      Vous trouverez sur le marché deux types de saturateurs, dont la fonction et la finalité sont les mêmes, mais pas le mode d’action et la tenue dans le temps.

      – Les saturateurs traditionnels (contenant des solvants) sont faciles à appliquer, mais nécessitent un essuyage et quelques précautions d’emploi. Leur entretien est très simple : il suffit de rajouter une couche de saturateur sur la terrasse propre.
      – Les saturateurs en phase aqueuse s’appliquent encore plus facilement (ils n’ont pas besoin d’être essuyés pour offrir une surface parfaite) et sans odeur désagréable, sèchent plus vite (donc permettent une remise en circulation de la terrasse plus rapide), le matériel se nettoyant simplement à l’eau.

      L’un comme l’autre peuvent s’appliquer sur tout type de bois, qu’ils soient résineux, feuillus européens ou feuillus exotiques (qu’ils aient été thermotraités ou autoclavés préalablement ou non). Vous obtiendrez donc d’excellents résultats sur un frêne thermotraité.

      Un « truc de pro » pour terminer : il est toujours délicat de définir un délai d’entretien pour une terrasse protégée par un saturateur, de multiples facteurs entrant en ligne de compte : essence du bois, exposition, sévérité des intempéries subies, qualité du produit appliqué, etc. Lorsque le bois de la terrasse apparaît bien « mouillé » après une intempérie, c’est-à-dire lorsque l’eau ne « perle » plus la surface du bois, il est temps de repasser une couche.
      N’hésitez pas à revenir vers nous pour d’autres précisions sur les finitions extérieures : Syntilor propose de nouvelles solutions techniques pour accroître la durée de vie des saturateurs !

  6. de PONCET

    Bonjour,
    Ayant 40m2 de lambris lasurè pente de toit en extérieur, j’ai ponçè et je voudrais utilisé une lasure u.l.d. syntilor blanc.
    est ce possible et combien de couche faudra t’il
    merci

    • de audrey

      Bonjour,
      Et c’est même fortement recommandé ! La Lasure ULD Syntilor Aquaréthane, dotée de très hautes performances, était un excellent choix technique et décoratif. Suite aux récents développements de notre laboratoire, elle a été remplacée par la Lasure Ultra Résistante, dans laquelle vous retrouverez toutes les qualités des lasures longue durée Syntilor : résistance exceptionnelle aux UV et aux intempéries, imperméabilité renforcée, un film souple anti-craquellement, un confort d’application unique (sans odeur, ne coule pas, séchage rapide) et un excellent tendu pour un aspect parfait. La Lasure Ultra Résistante, comme toutes les lasures Syntilor, bénéficie du classement A+ (concernant les émissions dans l’air intérieur) et est titulaire de l’Écolabel Européen.
      Dans la palette des sept nuances disponibles, vous trouverez un blanc, dont nous vous recommandons d’appliquer trois couches (vous aurez donc besoin de 40×0,1×3=12 litres environ) sur vos bois bien poncés.
      Nous vous remercions de la confiance que vous placez en nos produits et vous souhaitons un bon travail !

  7. de Callysta

    Bonjour,
    J’ai de la Lasure Ultra Longue Durée Aquarethane Blanc à appliquer sur des abris de jardins bois (épicéa scandinave), peut-on l’appliquer au pistolet ?
    Si oui, il est marqué « ne pas diluer », est-ce que ça ne va pas être trop épais pour le pistolet, est-ce que le rendement va être le même qu’une autre lasure qu’on peut diluer ?
    Merci de votre réponse
    Cordialement

    • de audrey

      Bonjour,
      L’indication « ne pas diluer » est présente sur l’emballage car la Lasure Ultra Longue Durée Aquaréthane est prête à l’emploi dans la plupart des cas. Selon le matériel que vous utiliserez, une légère dilution (de l’ordre de 5 % maximum, avec de l’eau) est possible et techniquement admise.
      L’application au pistolet permet de travailler rapidement, sur de grandes surfaces. Il faut néanmoins considérer la déperdition du produit pulvérisé, directement liée au type d’appareil utilisé.
      Afin de vous assurer un résultat parfait, représentatif des qualités exceptionnelles de tenue de la Lasure Ultra Longue Durée, nous vous recommandons, en fonction de l’essence de bois utilisée (l’épicéa est un bois assez poreux), l’application de quatre couches de Lasure ULD, avec un égrenage intermédiaire, au moins après la première et la deuxième couche.
      Merci de la confiance que vous placez en nos produits.
      Bon travail.

  8. de Fessard J

    Bonjour
    Je dois proteger ma porte d’entrée en chene. que me conseillez vous, puis je utiliser un saturateur (je viens de finir une protection par saturateur Ultra protect Syntilor sur un escalier exterieur, c’est tres bien et facile à appliquer, si ce n’est que j’ai du poncer fortement les marches d’escalier pour permettre au saturateur de penetre) // pour une porte conseiller vous plus un saturateur ou une lasure ? si lasure laquelle J ai vu une lasure XLT extra longue durée
    Merci par avance
    Cordialement
    Joel

    • de audrey

      Bonjour,
      Merci de votre confiance, Le Saturateur Ultra Protect est un excellent choix pour protéger aisément et durablement un escalier (ou tout autre ouvrage horizontal) extérieur. Un truc de pro : lorsque l’eau de pluie ne perlera plus à la surface du bois saturé, il sera temps d’appliquer une couche d’entretien, qui maintiendra la protection de votre escalier en parfaite santé.
      Pour la protection de votre porte en chêne, vous avez deux solutions (toutes deux respectueuses de l’environnement) :
      – Deux couches de Saturateur Ultra Protect, appliquées au pinceau à quelques minutes d’intervalle, selon le mode d’emploi que vous connaissez désormais. L’aspect sera mat, mettant en valeur les veines du bois, et vous aurez à repasser régulièrement une couche d’entretien, mais le Saturateur étant sans odeur et à séchage rapide, cette opération ne présente pas de contrainte ni d’immobilisation importantes.
      – Trois couches de Lasure XLT (Extra Longue Tenue). Protégée en profondeur par un film microporeux, souple et résistant, votre porte présentera un aspect plus satiné et ne nécessitera que très peu d’entretien (si vous en avez la possibilité, arrondissez les arêtes vives avant de lasurer, encore un truc de pro pour obtenir d’une lasure exceptionnelle les meilleurs résultats !).
      Bon travail !

  9. de Callysta

    Merci Audrey, pour votre prompte réponse.
    Vos explications sont claires et adaptées à chaque cas. C’est un plaisir de vous lire !
    Bonne journée.
    Cordialement.
    Yolaine DURAND

  10. de Lociton

    Bonjour,

    J’ai un deck en bois avec un saturateur 3v3 incolore diluable au white spirit. Je voudrais lui donner un aspect ceruse blanc. Puis je melanger une peinture blanche glycero ?

    Cordialement
    Philippe

    • de audrey

      Bonjour Philippe,
      Il est toujours délicat de procéder à des mélanges entre des produits ayant des destinations différentes, même si, a priori, ils sont présentés dans une formulation proche (les deux sont diluables avec du White Spirit).
      Nous vous recommandons donc de pratiquer un essai préalable, sur de petites quantités, en incorporant 5 % de peinture blanche dans le saturateur, et d’appliquer ce mélange sur un morceau de verre (ce matériau inerte et non-absorbant vous permettra de vérifier si le mélange sèche et se comporte normalement).
      Parallèlement, pour valider l’aspect cérusé que vous souhaitez, appliquez-le sur quelques lames peu visibles de votre terrasse, après la préparation recommandée.
      Si besoin, vous pourrez augmenter la proportion de peinture blanche, mais pour obtenir un aspect cerusé, qui reste blanc transparent, elle ne devrait à pas être très importante.
      Lorsque le résultat correspondra à vos attentes, ne négligez pas la préparation de votre bois de terrasse avant entretien, c’est toujours l’une des clés de la réussite.
      Bon travail.

  11. de Pascal

    Bonjour,
    Peut-on appliquer le vernis BSC Syntilor polyuréthane mat au pistolet.
    Merçi.

    • de audrey

      Bonjour Pascal,
      Le vernis BSC peut bien entendu être appliqué au pistolet. Vous le pulvériserez « pur » si le modèle que vous utilisez est suffisamment puissant (la viscosité du vernis est réglée pour une application directe au pinceau ou au rouleau), ou après une légère dilution avec de l’eau (5 à 10% maximum). Bon vernissage !

  12. de Roxane

    Bonjour,
    Nous venons d’installer un bardage mélèze claire voie horizontal sur notre maison ossature bois.
    J’hésite entre l’application d’un saturateur et votre nouvelle « protection bois Syntilor ».
    Nous aimons l’aspect naturel du bois et souhaiterions qu’il ne grisaille pas avec le temps sans avoir non plus à être esclave de ce bardage en le traitant 2 fois par an.
    Quel produit choisir pour un entretien limité et notamment pour la face nord qui est particulièrement exposée à la pluie ?
    Merci pour vos conseils.

    • de audrey

      Bonjour Roxane,
      Vous êtes très nombreux à exprimer cette préoccupation : conserver au bois choisi pour le bardage de la maison son aspect d’origine, sans apport de couleur (ou très peu) et avec un entretien compatible avec la vie moderne (il est vrai que les saturateurs, s’ils sont efficaces, demandent un surcouchage fréquent, pouvant aller, dans certains cas (heureusement peu fréquents), jusqu’à 2 couches par an). La Protection Bois Syntilor répond à cette demande : son écran anti UV renforcé et son imprégnation de défense hydrorespirante vous assurent une double protection contre le grisaillement du rayonnement ultraviolet et le noircissement dû aux intempéries et aux champignons. La nuance d’origine du mélèze sera préservée et prendra une belle patine au fil du temps. La mise en œuvre est très simple : appliquez 3 couches au rouleau (choisissez une tirure moyenne, qui vous permettra de bien « charger » en travaillant rapidement), en soignant bien les extrémités et les assemblages. Le respect du rendement est important (vous ferez attention à ne pas « garnir » plus de 12 m2 avec 1 litre, par couche) pour apporter au bois la quantité nécessaire à la double protection. L’entretien est très simple : 1 couche de Protection Bois tous les 2 ans, sans qu’il soit besoin de poncer la surface. Nous sommes sûrs que les performances et le confort d’application de la Protection Bois Syntilor répondront complètement à vos souhaits. Merci de votre confiance et bon travail.

  13. de GONTHIER

    Bonjour

    La lasure XLT polyuréthane ne risque t’elle pas au bois de « réspirer » ?comment entretenir un portail recouvert avec ce produit ?
    Remercients

    • de audrey

      Bonjour François,
      Non, pas du tout : la protection assurée par la Lasure XLT est microporeuse et donc hydrorégulatrice. Elle laisse « sortir » l’humidité contenue de façon résiduelle dans le bois mais ne laisse pas « rentrer » l’humidité extérieure (pluie, neige ou brouillard). Les résines polyuréthane Une protection initiale (sur un bois neuf ou ancien [décapé ou poncé]) se réalise en 3 couches, Bonjour François,
      Non, pas du tout : la protection assurée par la Lasure XLT est microporeuse et donc hydrorégulatrice. Elle laisse « sortir » l’humidité contenue de façon résiduelle dans le bois mais ne laisse pas « rentrer » l’humidité extérieure (pluie, neige ou brouillard). Les résines polyuréthanes qui entrent dans sa composition lui apportent une souplesse et une tenue aux intempéries exceptionnelles, permettant des entretiens très espacés.
      Titulaire de l’Écolabel européen et bénéficiant du meilleur classement vis-à-vis des émissions de COV (A+), la Lasure XLT est d’un confort d’application unique.
      Une protection initiale (sur un bois neuf ou ancien [décapé ou poncé]) se réalise en 3 couches, pour une tenue de très longue durée. La Lasure XLT s’entretient par elle-même, en 1 ou 2 couches, après un simple dépoussiérage. pour une tenue de très longue durée. La Lasure XLT s’entretient par elle-même, en 1 ou 2 couches, après un simple dépoussiérage.

  14. de nono

    j ai décapé mes fenêtres qui étaient écaillées noircies j ai mis une sous couche bois noircis je viens de faire un test avec la la lasure T H P polyuréthane l accroche et le rendue est suspect faut t il mieux changer de lasure ou persévérer ? dans l attente de votre réponse je change de « métier » merci d avance

    • de audrey

      Bonjour Nono,
      L’application d’une « sous-couche bois noircis » représente, sur des huisseries noircies par les intempéries, une solution pratique. Très couvrante, cette sous-couche masque les discolorations et « éclaircit sans poncer », permettant d’appliquer une nouvelle protection de nuance claire. Néanmoins, vous devez vous assurer que la sous-couche que vous avez appliquée est bien en phase aqueuse (nettoyage des ustensiles à l’eau) : la Lasure THP, elle-même de cette nature, n’est pas formulée pour recouvrir une sous-couche solvantée. Si la Lasure THP vous paraît « glisser » sur la sous-couche, un égrenage rapide de cette dernière vous apportera un confort d’application et un rendu final parfaits.
      J’espère que ces quelques précisions vont vous permettre de « revenir sur le métier » et vous remercie de votre confiance. Bon travail.

  15. de Jean-Luc

    Bonjour,

    J’ai posé des lambourdes et des lames de bois en pin sur mon balcon (exposition OUEST) . Les lames de bois sont donc naturelles (sans protection particulière) . Quelle protection dois je apporter pour résister au temps ainsi qu’a l’usure provoqué par de passage fréquents. J’hésite entre un vernis BSC et un saturateur. La priorité étant donné au fait de pouvoir passer sur cette terrasse fréquemment (1 fois par jour minimum) .
    Merci de votre réponse

    • de audrey

      Bonjour Jean-Luc,
      Quelles que soient les performances d’un vernis (et celles du vernis BSC sont exceptionnelles), celui-ci ne doit pas être appliqué sur le sol d’une terrasse extérieure. La meilleure solution technique, tant sur la tenue que pour la facilité d’entretien, est l’application d’un saturateur. En imprégnant les fibres du bois, il empêche l’humidité de pénétrer et ainsi le développement des champignons bleuissants, cause du noircissement. Il préserve également le bois du rayonnement ultraviolet et a été mis au point pour supporter un trafic pédestre. Facile à appliquer (la terrasse peut être remise en circulation au bout de quelques heures), le Saturateur Ultra Protect Aquaréthane Syntilor s’applique en 2 couches (appliquées « humide sur humide »). Le moment venu, vous pourrez le rénover par lui-même, en 1couche.
      Pour terminer, le conseil du « pro » : je vous recommande d’appliquer, au contact du bois et avant le Saturateur, la sous-couche Boost, afin d’optimiser la protection anti UV de votre bois neuf.
      Merci de votre confiance et bon travail.

      http://www.syntilor.com/fr/produit/produits-exterieurs,huiles-pour-bois,sous-couche-boost,107,115,194.html
      http://www.syntilor.com/fr/produit/produits-exterieurs,huiles-pour-bois,saturateur-ultra-protect-aquarethane,107,115,64.html

  16. de lefevre

    Doit on attendre quelques mois avant de peindre un balcon neuf en sipo?
    Merci de votre réponse.

    • de audrey

      Bonjour Sylvie,
      Un bois exotique (telle que le sipo, une excellente essence pour les ouvrages extérieurs) présente souvent un « toucher » gras, qui peut nuire à une parfaite adhérence de la finition appliquée. Si vous souhaitez peindre votre balcon immédiatement, il vous est possible de dégraisser les surfaces (avec de l’acétone, par exemple). Mais la meilleure solution technique consiste à laisser le bois se « lessiver » naturellement de ses exsudations en le laissant « tel quel » pendant quelques mois. Les intempéries élimineront très efficacement les résines suintantes et au printemps, vous pourrez appliquer la Peinture Bois Ultra Protect après un petit égrenage et un dépoussiérage soigneux.
      Merci de votre confiance et bon travail

  17. de excoffier

    bonjour,
    pour l’entretien de fenêtres en bois exotique prétraité( mais quelle essence ?), qui ont un vingtaine d’années, j’ai passé plusieurs fois une lasure synthilor chêne doré. Je pense que la dernière fois en 2009, la lasure polyuréthane longue durée était avec solvant white spirit.
    Or je viens de la rénover, avec un léger égrenage, avec un vernis synthilor satiné polyuréthane ultra résistant, diluant eau. L’état de la lasure était correcte, un peu délavée en partie basse, mais le bois n’était pas apparent. En fait au moment de l’achat je pensais que c’était une lasure. Je m’interroge maintenant de savoir si on peut passer un vernis sur une lasure. Quelle conséquence ? Je vous remercie de votre réponse.

    • de audrey

      Oui, il est possible de rénover (ou plutôt d’entretenir, puisqu’elle n’était pas dégradée) une lasure avec un vernis. L’adhérence est assurée puisque vous avez égrené la surface, l’essence du bois n’aura aucune influence puisque le vernis, appliqué sur la lasure, n’est pas à son contact (cela dit, les lasures et les vernis Syntilor peuvent être appliqués sur toutes les essences de bois, hormis certains cas particuliers : red cedar, douglas, par exemple).
      Néanmoins, s’il est possible de vernir une lasure, l’inverse est déconseillé. Vous devrez donc, pour la parfaite pérennité de vos huisseries, appliquer de temps à autre une couche de vernis, avec la même préparation : égrenage soigneux et dépoussiérage.
      Merci de votre question et de votre confiance. A bientôt sur le blog love Déco by Syntilor !

  18. de bodisson

    Bonjour, j’ai appliqué un saturateur gris anthracite sur un plancher en bois exterieur. desuite après et avec de grosse température, la sève est ressortie laissant des traces blanche sur le sol. A l’aide de l’acétone j’ai pu faire partir ces traces mais aussi la saturateur! ballo tout ça. j’en ai du coup profite pour appliquer une seconde couche de saturateur. Le résultat étant pas satisfaisant puisque je souhaitais avoir un effet brillant et non mat. j’ai du coup appliquer un Vernis marin HELIOTAN professionel sur les conseils d’un vendeur de chez bricoman. ce produit n étant pas prévu à appliqué sur le sol , terme technique partie horizontale je me retrouve coincé dans une impasse puis que l’aspect est très satisfaisant mais le sol ne peut être praticable puisque le moindre pas fait partir le vernis et fait un rendu Dégeu!!! comment puis je avoir un résultat brillant avec un passage régulier sans abîmé la nature du sol bois. merci d’avance

    • de audrey

      Bonjour,
      Merci de votre question très intéressante, qui appelle plusieurs réponses.
      Tout d’abord, il est tout à fait naturel d’une terrasse (a fortiori si elle est neuve) « expulse » la résine qu’elle contient (en général, dans des poches plus ou moins importantes). Ce phénomène s’atténue progressivement et disparait au bout de quelques années. On y remédie de 2 façons : si le bois de la terrasse est nu, on peut frotter la résine avec un chiffon imbibé d’acétone et ainsi l’éliminer, mais si le bois a reçu un saturateur, il faut simplement gratter avec une lame : l’acétone est un solvant très puissant, particulièrement dégraissant, qui a longtemps été utilisé comme… décapant ! Vous avez bien fait de repasser du saturateur pour protéger les endroits mis à nu (et l’ensemble de la surface).
      Je dois maintenant vous confirmer que votre souhait de finition brillante pour une terrasse ne pourra être complètement satisfait : les saturateurs sont des finitions pénétrantes (on parle « d’imprégnations ») qui ont pour vocation… à être les moins visibles possible ! La plupart sont mats, certains peuvent acquérir un léger satiné au fil du temps (et des entretiens). L’application d’un vernis (même marin) n’était absolument pas adéquate : un vernis marin :
      – ne peut être appliqué sur surface horizontale que dans le cas d’un deck de bateau (avec une méthodologie bien précise) et directement au contact du bois,
      – ne doit jamais être appliqué sur un saturateur, produit « souple et imprégnant » (au contraire du vernis « dur et filmogène ») : c’est comme si vous aviez appliqué du vernis sur une surface huilée : le monde choc, la moindre contrainte mécanique, le moindre frottement décollent la couche de vernis et produisent un effet moucheté particulièrement désagréable.
      La seule solution, qui vous permettra de récupérer immédiatement une terrasse de belle présentation (mais non brillante), consiste à égrener la surface avec un abrasif moyen (grain 60 par exemple). Le faire à la main sera fastidieux, je vous recommande plutôt une ponceuse à bande ou vibrante (puissante) ou mieux, la location d’une monobrosse, que vous équiperez d’une grille abrasive (grain 60). Le travail sera rapide et la préparation parfaite : le vernis sera bien entendu éliminé, avec tout ou partie du saturateur actuel. Après dépoussiérage, vous appliquerez le saturateur choisi en 2 couches (une 3e vous apportera un léger satiné), en suivant précisément le mode d’emploi.
      Merci de votre confiance et bon travail.

  19. de klein gisèle

    Je viens de finir de poncer des marches d’escalier en sipo… j’ ai également lavé ces marches avec de la lessive st- Marc il y a bien sûr des petites traces plus foncées, des trous des petits impacts comme des fissures mais le bois après beaucoup de travail me satisfait j’aimerais savoir comment le recouvrir il se trouve à l’intérieur de la maison je ne voudrais pas le vitrifier quel conseil pouvez-vous me donner cet escalier à 30 ans merci d’avance

    • de audrey

      Bonjour Gisèle, bonjour Jean-Marie,
      Bravo pour le ponçage, qui est la meilleure préparation d’un parquet ou d’un escalier avant d’appliquer une finition… mais le lavage avec cette lessive bien connue est préoccupant, car celle-ci est particulièrement alcaline et ce caractère chimique risquerait de nuire à l’adhérence et à la cohérence d’un vitrificateur. Le lessivage (qui n’est jamais conseillé sur un parquet mis à nu) a également dû « réchauffer » la tonalité originelle de votre sipo et le brunir légèrement. Heureusement, votre choix ne portait pas sur une vitrification. Vous pourrez donc huiler votre escalier mais je vous recommande auparavant d’égrener la surface avec un papier abrasif fin (grain 100 ou 120) pour éliminer d’éventuels résidus de lessive et les picots du bois qui ont gonflé lorsqu’ils ont été mouillés.
      Après un dépoussiérage soigneux, appliquez de préférence l’Huile pour Parquets 2 en 1 Syntilor, en une couche fine (spalter ou rouleau « laqueur », puis essuyage avec un chiffon de coton non pelucheux, que vous ferez « rouler » lors de l’essuyage afin de ne pas le saturer trop vite et assurer une bonne répartition de l’Huile. Le bois doit apparaître, après l’essuyage, « nourri » mais pas « couvert »). Sur du sipo, élégante essence exotique au grain fin, je vous recommande les nuances Naturel ou Chêne fumé (si vous souhaitez l’uniformiser en le fonçant légèrement) ; bien entendu, pas de nuances éclaircissantes ni blanchies, dont le résultat serait très décevant sur une essence rousse. Au bout de 6 heures environ (une bonne ventilation et une température chaude favorisent le séchage), vous pourrez égrener avec un grain 120, dépoussiérer et appliquer la 2ème couche de la même façon, puis la 3ème 4 à 6 heures après (vous jugerez si un nouvel égrenage est nécessaire).
      Votre escalier sera bien protégé et particulièrement mis en valeur par l’Huile pour Parquets 2 en 1 (très appréciée par les vrais amoureux du bois), dont l’entretien est facile et rapide.
      Merci de votre confiance et belle finition, après tous ces travaux !
      http://www.syntilor.com/fr/produit/produits-interieurs,huiles-pour-bois,huile-parquet-2-1,110,114,93.html

  20. de Soret

    Bonjour
    j’ai acheté un vernis syntilor ultra résistant aquarethane anthracite
    pour mettre sur une table de jardin en Pin que j’ai fabriqué
    j’aimerais savoir si je peux appliquer ce vernis au pistolet car la table est constituer de lattes écartées de 3 mm et se serait plus pénétrant entre chaque latte au pistolet (Kremlin basse pression avec godet gravité)
    si oui avec quoi dois je diluer

    • de audrey

      Bonjour Alain,
      Bien sûr, sur des ouvrages en bois pour certaines parties sont difficiles à atteindre, le pistolet peut s’avérer pratique. Veillez néanmoins à ne pas trop charger votre application, au risque de générer des coulures disgracieuses dans les interlames. Le Vernis Ultra Résistant Aquaréthane peut être dilué avec de l’eau, mais… moins vous en ajouterez, mieux ce sera : nos vernis sont étudiés pour une application directe et un résultat optimal. L’ajout d’un complément dans la formule, que ce soit de l’eau ou tout autre produit est en général déconseillé, au risque d’une perte d’efficacité. Je vous recommande donc de ne pas dépasser 5 % d’ajout d’eau, et, si vous en avez la possibilité, d’appliquer quatre couches au pistolet qui équivaudront à trois couches appliquées à la brosse (en général, le rendement pistolet nettement plus important, la couche se trouve donc plus fine). Bon travail et merci de votre confiance.

  21. de aufour stephanie

    bonjour,peut-on appliquer une sous couche bois avant de poser du lasur syntilor protection teintée gris naturel mat?

    • de audrey

      Bonjour Stéphanie,
      Merci de votre question et de votre confiance.
      Issue de la technologie professionnelle, la Protection Teintée Tendance bois™ Syntilor n’est pas une lasure, mais une huile d’imprégnation. Cette formulation particulière lui permet de protéger durablement tous les bois extérieurs et tous les ouvrages extérieurs verticaux (en particulier les essences traditionnellement utilisées en bardage, mélèze, red cedar et douglas), qui sont très difficilement imprégnables par les lasures. La Protection Teintée Syntilor ne requiert aucune sous-couche (au contraire ! elle doit être au contact du bois nu pour une pénétration optimale), vous l’appliquerez donc sur vos boiseries convenablement préparées en 2 couches, à 20 à 30 minutes d’intervalle. Travaillez avec un spalter, dans le sens des fibres du bois, en insistant bien sur les bouts de lames et les assemblages. Un « truc de pro » : si vous devez protéger des bardages, choisissez un spalter d’une largeur juste inférieure à celle de vos lames, vous travaillerez ainsi plus vite et plus commodément. Une 3ème couche n’est nécessaire que dans le cas de bois neufs très poreux ou de bardages anciens délavés et délignés par le rayonnement UV et les intempéries.
      Bon travail et à bientôt
      http://www.syntilor.com/fr/produit/produits-exterieurs,protection-bardages,protection-teintee-tendance-bois,107,159,247.html

  22. de DE GUILI

    Bonjour,

    J’ai fais une barriere de piscine en bois « Douglas » cet été.

    Que me conseillez vous d’appliquer dessus afin de le protéger des intempéries (UV,etc..) tout en gardant son aspect naturel ?
    Plutôt huile, saturateur ou lazure ?

    D’avance merci beaucoup,

    • de audrey

      Bonjour Ludo,
      Bravo pour votre choix du Douglas, excellente essence pour les boiseries extérieures, en particulier si vous avez pris soin de le choisir « purgé d’aubier ». Le duramen (ce que l’on appelle parfois, à tort, le bois de cœur) du Douglas est naturellement imputrescible, ce qui ne l’empêche pas de grisailler plus ou moins fortement au fil du temps, ce que, comme beaucoup, vous souhaitez éviter.
      Le Douglas a une particularité naturelle qui influe de façon importante sur le choix de la finition : il est très acide et de ce fait, il est fortement déconseillé de le lasurer. Bien qu’étant de nature différente, une huile risquerait également de ne pas avoir une bonne tenue dans le temps voire de se décoller. Vous avez donc le choix entre appliquer un saturateur ou une protection incolore.
      Les saturateurs, initialement conçu pour la protection des terrasses et des caillebotis, sont utilisables sur des bardages, des claustras et des barrières verticaux. La plupart du temps teintés, voire colorés opaques, ils sont d’utilisation facile, pratiquement sans odeur, sans risque d’écaillage mais nécessite un entretien rapide mais fréquent.
      Si vous souhaitez conserver à votre ouvrage sa belle couleur initiale, caractéristique de l’essence, je vous recommande plutôt la Protection Bois 100 % Incolore Syntilor ou la Protection Tendance Bois Incolore Syntilor, qui apporteront à votre bois une double protection : véritable écran anti-UV et défense hydro-respirante. Non filmogènes, dotées d’un fort pouvoir imprégnant (ne s’écaillent pas), ces 2 Protection Syntilor ont une imperméabilité optimale (excellent effet perlant) et évitent grisaillement et fendillement. L’entretien est minimal et rapide, sans qu’il soit besoin, avant d’appliquer une couche, de poncer. Au fil du temps, la Protection Incolore Syntilor que vous choisirez permettra au Douglas de prendre une belle patine sans grisailler.
      Merci de votre confiance et bon travail.

  23. de Juanpaco

    Bonjour,

    Je souhaite protéger un abris de jardin en pin traité à coeur autoclave tout en gardant le plus possible sa couleur claire. Je m’oriente vers la lasure syntilor XLT. Puis-je opter pour la finition incolore ou me recommandez vous plutôt une finition chêne clair ou chêne brut ? Laquelle des deux dernières donnera le rendu le plus clair ? Je compte faire une application au pistolet, combien de couches me recommandez vous ?
    D’avance merci pour votre réponse.

    • de audrey

      Bonjour,
      La Lasure X L T® Syntilor est un excellent choix technique pour la protection des boiseries et ouvrages extérieurs en pin, autoclavé ou non. Microporeuse et hydrofuge, elle ne craquelle pas. Sa résine polyuréthane ultra performante assure un effet hydro-perlant longue durée et permet entretien et rénovation faciles et rapides, sans ponçage.
      Votre question concernant le choix de la teinte est particulièrement pertinente, car il faut rappeler qu’une lasure incolore ne peut en aucun cas être utilisée directement sur le bois, en exposition extérieure : la pigmentation d’une lasure (composée principalement d’oxydes de fer si finement micronisés qu’ils en deviennent transparents et permettent ainsi de mettre en valeur le veinage du bois) est essentielle dans la résistance au rayonnement ultraviolet. Puisque vous cherchez (comme nombre d’amateurs du bois) à teinter le moins possible votre ouvrage, je vous recommande plutôt la nuance Chêne brut (la différence est minime avec le Chêne clair mais c’est bien le «Chêne brut » qui apportera la plus faible rehausse de la couleur sur votre bois).
      L’application de la Lasure X L T® peut bien entendu être réalisée au pistolet. Si votre matériel ne permet, vous ne dilurez pas la lasure, mais l’agiterez vivement avant l’utilisation. Une légère dilution (jusqu’à 5 % maximum avec de l’eau) est possible dans des conditions normales, c’est-à-dire pour une application en 3 couches, mais si vous devez diluer plus, une 4ème couche sera indispensable.
      Pour terminer, voici un vrai « truc de pro » : sur votre bois convenablement préparé, appliquez une première couche de Sous-Couche Boost. Puissante protection anti UV, Boost, au contact direct de votre bois, assurera une protection durable de sa structure et complétera parfaitement l’action microporeuse de la Lasure X L T®.
      Merci de votre confiance et bon travail.

  24. de josselin

    bonjour,

    Y a-t-il une contre indication à l’application d’ un saturateur incolore sur un plancher en châtaigné neuf en intérieur (chambre) ?

    Merci pour votre réponse & Salutations

    • de audrey

      Bonjour Josselin,
      Merci pour votre question… inhabituelle mais très intéressante. Les saturateurs étant conçus pour protéger les terrasses, les decks et autres ouvrages extérieurs en bois, sur lesquels on marche, pourquoi ne pas les utiliser sur des parquets, à l’intérieur ? En fait, lorsqu’on formule un saturateur, on privilégie souplesse (pour suivre les mouvements du bois, très importants à l’extérieur), caractère hydrofuge (le saturateur protège le bois en imprégnant les fibres, car l’eau peut « stagner » longtemps sur le bois, le maintenant à 100% d’humidité) et résistance au rayonnement ultra-violet. La facilité d’entretien (application d’une simple couche de rappel à intervalles réguliers sans préparation autre qu’un dépoussiérage : un bon saturateur ne présente pas d’écaillage) est souvent préférée à la résistance à l’abrasion, dont l’importance, si elle n’est pas négligée, apparaît mineure vis-à-vis de la tenue générale. C’est pourquoi je vous déconseille d’imprégner votre parquet avec un saturateur. Vous avez le choix entre un huilage et une vitrification. Le premier, sur le même principe, protège le parquet en l’imprégnant et met en valeur le « matériau bois » : les fibres, bien protégées, n’apparaissent pas recouvertes. Les huiles permettent également d’apporter une touche décorative tendance, classique ou très déco à une pièce, car les nuanciers et les aspects disponibles sont innombrables. Un parquet huilé ne demande qu’un entretien simple et rapide, à réaliser, selon la destination et l’usage de votre pièce, à fréquence variable. La vitrification est, de loin, la finition la plus résistante et la plus aisée à entretenir qui soit : un simple balayage humide suffit à le nettoyer. Pour le côté décoratif, bien que les satinés à doux reflets soient toujours appréciés, vous trouverez, en particulier dans les gammes Syntilor, des finitions mates, voire invisibles : le parquet reste impeccable mais il faut le toucher pour sentir le vernis qui le protège. J’espère que ces précisions guideront votre choix et que vos travaux aboutiront rapidement. Merci de votre confiance.
      http://www.syntilor.com/fr/produit/produits-interieurs,vitrificateurs-parquets,vitrificateur-100-invisible,110,113,213.html
      http://www.syntilor.com/fr/produit/produits-interieurs,vitrificateurs-parquets,vitrificateur-ultra-resistant,110,113,86.html
      http://www.syntilor.com/fr/produit/produits-interieurs,huiles-pour-bois,huile-parquet-100-invisible,110,114,216.html
      http://www.syntilor.com/fr/produit/produits-interieurs,huiles-pour-bois,huile-parquet-2-1,110,114,93.html

  25. de GERMAIN

    Bonjour,

    Je vis en Afrique et j’ai une cabane bâtie sur une île.
    Elle est entièrement construite en bois (du pin d’Ethiopie).
    Les fondations en contact avec le sable ont été traitées avec du produit anti termite puis de la graisse moteur a été badigeonnée pour éviter les attaques de termites.
    Le reste de la cabane a été également traité avec ce même produit anti termite.
    Le climat est très chaud, forte exposition au soleil de plomb, très peu de pluie mais contact quasi direct avec l’eau de mer, un peu de vent sec, air iodée…. Le bois commence a s’écailler sur les cotés des chevrons notamment…

    Que dois-je appliquer pour ces conditions extrêmes? Lasure? Vernis? Saturateur? Puis je mettre ça en plus du produit anti termite?

    Merci de votre aide

    • de audrey

      Bonjour Germain,
      Effectivement, ces conditions sont extrêmes ! Si le bois s’écaille (en général, le phénomène commence en bouts de lames), c’est principalement sous l’action du rayonnement ultra-violet, qui décompose la lignine, l’une des 2 composants du bois avec la cellulose. Pour arrêter ce rayonnement en conservant l’aspect du bois (une peinture blanche assurerait un excellent « rempart » anti UV), vous devrez appliquer une imprégnation anti UV (incolore ou teintée), Protection 100% Invisible 10 ans* Esprit Bois®, par exemple, ou Protection Incolore 8 ans Tendance Bois™ / Protection Teintée 8 ans Tendance Bois™ (la Protection Teintée est opaque et rapporte sur des bois dégradés une belle harmonie uniforme, dans les couleurs classiques de plusieurs essences fréquemment utilisées en boiseries extérieures). Il vous appartiendra de vérifier la compatibilité de ces finitions protectrices, qui font partie de la famille des imprégnations (non filmogènes), avec le système anti-termites que vous avez mis en place (une application d’essai dans un endroit normalement exposé sur une durée de 10 à 12 semaines). L’application d’une lasure (finition filmogène microporeuse) est également possible (toujours après avoir vérifié adhérence et comportement à 3 mois) , en évitant l’incolore (non adapté à votre configuration) et les nuances foncées (chêne rustique, wengé, etc.). Les conditions atmosphériques particulières de votre bâtiment sont telles que nous ne vous conseillons pas le vernissage. Quel que soit votre choix, l’entretien de votre bois sera essentiel pour une tenue pérenne.
      Merci de votre question particulièrement intéressante et de votre confiance. A bientôt.

Laisser un commentaire

*

*

Votre adresse mail ne sera pas divulguée

* Champs obligatoires