Réussir l’application d’un produit Syntilor

Déco des meubles, Déco des sols, Déco écolo, Déco intérieure, Protection extérieure

Quel que soit le produit Syntilor que vous avez choisi d’utiliser (vernis, peinture, lasure, huile, vitrificateur, cire ou encore saturateur), voici nos conseils pour en réussir l’application.

  • les conditions climatiques : ni trop chaud, ni trop froid !

Dans l’idéal, travaillez entre 10 et 25°C, dans un endroit abrité du vent, pour ne pas risquer de voir de la poussière se coller sur votre boiserie. Et bien sûr, n’appliquez pas de produit Syntilor sous le soleil d’un bel après-midi d’été !

Au-delà de 25°C, les produits « tirent » et sèchent trop vite, ce qui peut entraîner des défauts en surface une fois secs. Évitez aussi les périodes trop humides (temps de neige, pluie ou brouillard) et les températures inférieures à 10°C qui empêchent le bon séchage du produit.

Application produit Syntilor

  • le matériel : pinceaux et rouleaux

Côté pinceau, deux formes sont recommandées pour une application optimale.

D’abord un pinceau rond et fin, qui vous permettra d’atteindre facilement et de bien garnir les angles, les moulures ou les croisillons de fenêtres notamment. Ensuite, un pinceau plat et large (aussi appelé spalter), pour les surfaces lisses et planes.

Vous pouvez aussi vous munir d’un pinceau coudé si vous peignez un radiateur ou de la tuyauterie.

Côté rouleau (à réserver aux surfaces de type terrasse dépassant les 10 m²), optez pour des poils courts en intérieur, pour un résultat lisse et un grain fin lors de l’application de vitrificateurs, huiles, Vernis Touch® ou lasures satinées par exemple.

Les rouleaux à poils longs et naturels vous donneront un fini « irrégulier », que l’on réservera plutôt aux surfaces rugueuses, où la finition compensera une préparation rapide : saturateurs sur terrasses ou Peinture Bois sur façades.

 

  • les accessoires : à ne pas négliger, autant pour que l’application de votre produit Syntilor soit parfaite que pour vous faciliter le travail !

Un rouleau de ruban adhésif dit « de masquage », que vous collerez sur les zones que vous ne souhaitez pas recouvrir de vernis, d’huile ou de teinte. A recommander sans modération pour lasurer des fenêtres, ou si vous souhaitez appliquer côte à côte deux vernis de couleurs différentes !

Un agitateur pour bien remuer le produit avant et pendant l’application.

Enfin, un bac à peinture équipé d’une grille d’essorage pour imprégner de manière homogène le rouleau et éviter qu’il soit trop chargé ou qu’il ne goutte.

Appliquer un produit Syntilor

  • quelques conseils de pro pour terminer

N’enduisez jamais une boiserie d’un produit en phase aqueuse (gamme Aquaréthane® ou Bioréthane®) si vous l’avez égrenée avec une laine d’acier et inversement, n’égrenez pas un meuble en bois avec de la laine d’acier s’il a été enduit d’un produit en phase aqueuse par le passé. En effet, des particules de métal pourraient rester accrochées, faisant ainsi apparaître des taches de rouille qui abîmeraient votre boiserie.

Les lasures ne sont pas faites pour être appliquées sur des surfaces horizontales car elles sont destinées à des boiseries sur lesquelles l’eau peut s’écouler naturellement : volets, portails, clôtures… Elles ne conviennent donc pas à une application au sol (terrasse, caillebotis, escaliers extérieurs) pour laquelle nous vous conseillons d’utiliser un saturateur Syntilor.

Pour une protection maximale de votre boiserie, nous vous recommandons d’appliquer deux ou trois couches généreuses de votre produit, toujours dans le sens des fibres du bois. Seule exception : le vitrificateur, qui s’applique dans le sens de la lumière si le parquet présente des motifs croisés.

Respectez toujours les rendements ainsi que les temps de séchage indiqués sur l’emballage du produit.

Lorsque vous faites une pause de plus de 10 minutes, ne laissez pas votre pinceau ou votre rouleau à l’air libre mais enveloppez les dans une feuille aluminium pour qu’ils restent souples et ne sèchent pas.

 

Vous êtes prêts, lancez-vous !

Commentaires

  1. de pasquier

    Apres avoir peint les tiroirs d un meuble il y à t il un produit pour que le tiroir rentre plus facilement dans le meuble ,merci d’avance

    • de Marie

      Bonjour,

      Il y a certainement quelques traces de peinture sur les glissières ou les parties coulissantes de votre meuble. Pour que votre tiroir reprenne sa place et son confort d’utilisation normal, vous pouvez éliminer les traces éventuelles de peinture sur les parties coulissantes à l’aide d’un abrasif fin.
      Si cela ne suffit pas, voici une astuce qui fonctionne très bien : frotter les glissières du tiroir avec un bloc de paraffine : cela amène un glissant parfait, et n’a pas besoin d’être renouvelé.

      Bonne journée !

  2. de Valborg

    Bonjour
    je viens de passé ma deuxième couche de votre Huile bio parquet Bioréthane SYNTILOR, incolore mat, 1 L sur mon parquet et le résultat est tout sauf mat :( vous imaginer ma stupéfaction et mon désarrois. J’ai une espèce de brillance qui gâche tout la beauté du bois.

    Y a t il une solution ?

    Amicalement

    Val

    • de Marie

      Bonjour Val,

      J’avoue que votre commentaire nous a surpris, c’est la première fois que l’on nous transmet un souci de brillance de notre Huile Parquet BIOréthane®. C’est pourquoi nous avons réalisé de nouveaux tests au laboratoire, de manière à identifier d’où peut venir ce résultat.

      Nous avons d’abord réalisé une application en deux couches, et la brillance obtenue est tout à fait « normale », c’est-à-dire qu’elle se situe entre 10 et 11,5%, ce qui correspond à un mat très accentué. Ensuite, nous avons volontairement effectué un autre test avec cette fois une application très chargée (et donc contraire aux conseils d’application présents sur le pot). Même en chargeant l’application, nous n’atteignons que 18 à 20%, soit un mat « classique ».

      Du coup, je me permets de vous poser quelques questions afin de mieux comprendre.

      • Comment avez-vous préparé votre parquet ? Est-ce qu’il était parfaitement poncé et sans traces d’anciennes finitions ? Si ce n’est pas le cas, cela peut expliquer en partie la brillance que vous décrivez. En effet, s’il restait des zones insuffisamment nettoyées, l’huile y est resté en surface, alors qu’elle a été parfaitement absorbée là où le bois était mis à nu.
      • Comment et avec quoi vous avez appliqué l’Huile Parquet BIOréthane® ? En effet, une application trop chargée peut apporter une certaine brillance à la surface. Quel que soit le type de boiserie sur lequel vous appliquez une huile, il faut toujours procéder par couches fines en suivant le sens des fibres du bois. Cela permet aussi d’avoir un rendement très élevé (1 litre d’huile permet d’imprégner 15 à 20m².)

      Nos conseils pour avoir un parquet parfaitement huilé avec un fini mat :

      • Commencez par un égrenage général de la surface à huiler. L’idéal serait de pouvoir utiliser une monobrosse, mais une bonne ponceuse vibrante permettra d’obtenir un travail rapide, uniforme et parfait.
      • Dépoussiérez soigneusement puis appliquez une première couche fine sur l’ensemble de la surface, soit avec un spalter, soit avec un rouleau laqueur, toujours dans le sens des fibres du bois. En respectant bien la consommation d’huile indiquée sur l’emballage, vous obtiendrez entière satisfaction !

      N’hésitez pas si vous avez des questions,
      Bons travaux !

  3. de robert bernard

    je suis en train de peindre un meuble ancien decape ponce avec un vernis synthilor chene moyen satine pour lui donner un aspect cire combien de couches et des parties du meuble ne sont pas en pin mais en un bois genre contreplaque, pour harmoniser le meuble que peuis je faire merci de me repondre brenard robert

    • de audrey

      Bonjour,
      il sera assez difficile, même avec un vernis teinté assez soutenu tel que le chêne moyen, d’obtenir un aspect homogène sur un meuble comprenant des parties en pin et des parties en contreplaqué.
      Néanmoins, avec trois couches de vernis teinté, le résultat devrait être aussi satisfaisant que possible.
      Pour contourner cette difficulté, pourquoi ne pas appliquer, sur les parties en contreplaqué, un vernis teinté à effet ? Vous pourriez ainsi jouer sur un contraste qui peut se montrer très intéressant. Le Vernis Touch Satin Crème offrira, en deux couches, un camaïeu très séduisant avec le chêne moyen.
      Bon travail !

  4. de girard

    peut on peindre aprés avoir passé une couche d’huile parquet sur un escalier si oui, quel type de peinture doit on appliquer?
    merci

    • de audrey

      Bonjour,
      Malheureusement, une fois qu’un bois a été huilé, il ne peut plus recevoir de finition « filmogène » (formant un film à la surface du bois : vernis, peintures, vitrificateurs, etc.).
      Pour appliquer une finition de ce type, seul le ponçage « à blanc » du bois vous permettra de retrouver un support permettant l’adhérence d’une peinture.
      Pour vous éviter ce travail qui peut s’avérer fastidieux, pourquoi ne pas opter pour l’application d’une huile teintée ? Vous pourriez ainsi apporter à votre escalier une touche de couleur assez soutenue, dans les tonalités de blanc, gris, rouge ou noir (un léger égrenage de l’huile précédemment appliquée sera nécessaire pour optimiser l’adhérence et faciliter la pénétration de l’huile teintée).
      N’hésitez pas à nous recontacter pour toutes précisions à ce sujet.
      Bon travail !

  5. de benoit

    Bonjour, après application de 3couches de vitrificateur universel aquarethane sur un parquet poncé a blanc, j’ai des traces de spalter. Dois je utiliser un rouleau et dans ce cas lequel? Ou est ce le fait de ne pas avoir mis de sous couche? Alors est ce possible de passer la sous couche juste en reponcant un peu?

    • de audrey

      Bonjour,
      Les traces de spalter que vous relevez sur le parquet ne sont pas dues à une absence de sous-couche, mais plus certainement à une « charge » insuffisante. En effet, on a souvent le réflexe de « tirer » le vitrificateur, en estimant que c’est la meilleure façon d’avoir un bon tendu de la surface.
      C’est tout le contraire ! Les vitrificateurs parquet sont formulés pour se « tendre » tout seuls. Pour cela, une seule méthode : appliquer une couche « bien chargée » !
      Pour obtenir une finition parfaite sur votre parquet, nous vous recommandons d’égrener légèrement la surface avec un papier abrasif fin, puis, après un bon dépoussiérage à l’aspirateur, d’appliquer une couche épaisse (environ 100 g déposés par mètres carrés, ce qui correspond, grosso modo, à 1 l pour 10 m²) et vous constaterez alors que le tendu est parfait.
      Surtout, n’appliquez plus de sous-couche, celle-ci étant conçue pour être au contact du bois. Son utilisation dans le cas que vous décrivez ne présente aucun intérêt technique.
      Merci de votre retour d’application, et bon travail.

  6. de Vitulli

    Bonjour, j’ai poncé à blanc mon parquet en chêne et passé une première couche d’huile syntilor pour parquet aspect mat assez fine au pinceau et essuyé au chiffon. Après un léger ponçage avec un papier abrasif très fin, j’ai passé la deuxième couche qui je pense a été trop chargée .Apres une journée de séchage, le parquet est très légèrement collant mais surtout conserve des traces de chiffons.
    Ce résultat va t’il s’estomper? Avez vous une solution qui m’éviterai de reprendre l’operation du commencement ?
    Merci d’avance,

    • de audrey

      Bonjour Violaine,
      Effectivement, les traces que vous remarquez, couplées à une surface encore légèrement collante après 24 heures, sont caractéristiques d’une couche d’huile appliquée en trop forte épaisseur et insuffisamment lustrée avec le chiffon.
      La solution est très simple : le parquet doit désormais être suffisamment sec pour supporter un égrenage. Je vous recommande de le pratiquer avec une ponceuse vibrante et un papier abrasif fin, ce qui sera plus rapide et vous donnera un aspect de surface parfait : il ne s’agit que d’éliminer les petites traces de chiffon qui subsistent, et en aucun cas de revenir au bois. Après un bon dépoussiérage à l’aspirateur, appliquez un nouveau voile d’Huile pour parquet, en fine épaisseur, que vous lustrerez soigneusement avec un chiffon de coton.
      Après quelques heures de séchage, votre parquet sera parfaitement huilé.
      Bon travail !

  7. de Mélanie

    Bonjour,
    J’ai huilé mon escalier hier et il colle ! J’ai certainement mis trop d’huile ! Si je laisse tel que avec le temps l’effet collant va t il disparaître ? Merci beaucoup.

    • de audrey

      Bonjour Mélanie,
      Pas d’inquiétude, l’effet collant va bien disparaître avec le temps. Il s’agit effectivement d’une couche trop épaisse d’huile, ou insuffisamment essuyée (les spécialistes disent « lustrée »), ce qui allonge notablement son temps de séchage, mais sans nuire à la qualité du travail réalisé.
      Pour obtenir le meilleur résultat, dans quelques jours, lorsque vous constaterez qu’il n’y a plus aucun « collant » à la surface du bois, nous vous recommandons d’égrener rapidement la surface des marches et, après un bon dépoussiérage, de repasser une très fine couche, directement avec un chiffon de coton (n’oubliez pas de bien mouiller celui-ci avant de le jeter).
      Après quelques heures de séchage, votre parquet sera parfaitement huilé.
      Merci de votre confiance, et bon courage !

  8. de danièle

    Bonjour,

    je viens de passer 2 couches de Vernis pierre Aquaréthane SYNTILOR sur un dessus de table extérieure en marbre
    Bêtement, j’ai repris un coin où je croyais voir un manque, c’était sûrement trop tard et en voie de séchage et malheureusement c’est resté marqué
    QUE FAIRE ? je ponce tout pour enlever les 2 couches
    Dommage c’était bien
    Merci d’avance pour vos conseils

    • de audrey

      Bonjour Danièle,
      Effectivement, il vaut mieux ne jamais faire une retouche sur un vernis ou une peinture lors de son séchage. Néanmoins, pas de problème pour effacer cette petite marque : éliminez les traces (et seulement celles-ci) avec un papier abrasif très fin, en ponçant délicatement. Dépoussiérez soigneusement, et repassez une couche générale sur le plateau. Le résultat sera impeccable.
      Merci de votre confiance, et bon travail.

  9. de danièle

    merci beaucoup pour votre réponse… Je vais faire cela demain matin à la « fraiche »

  10. de lespes

    Bonjour à tous
    j’ai passé il y a 3 semaines le vitrificateur aquaréthane sur un escalier ponçé à blanc, ( 3 couches) je suis partie en vacances et de retour, est ce qu’il est possible
    de compléter par une 4 eme couche. merci de votre réponse.

    • de audrey

      Bonjour Jean,
      Un vitrificateur parquet est formulé pour atteindre très rapidement ses performances maximales, et en particulier sa dureté, afin que le parquet (ou l’escalier) puisse être remis en circulation le plus rapidement possible. L’ajout d’une quatrième couche après trois semaines de durcissement demande donc une préparation particulière : égrenez, avec un papier abrasif fin, la surface de vos marches (si vous recherchez une résistance optimale au passage, il est certainement inutile de surcoucher les contremarches) puis dépoussiérez soigneusement. Vous pourrez ensuite appliquer la 4e couche. Merci de votre confiance et bon travail.

  11. de BLAVIER

    Bonjour,
    J’ai traité ma terrasse en bois exotique avec un saturateur syntilor avant hier au rouleau et il colle encore aujourd’hui. J’ai certainement mis trop de produit! Si je laisse tel quel, l’effet collant va t il disparaître ? Merci beaucoup.

    • de audrey

      Bonjour,
      C’est exactement cela ! Le saturateur est destiné à imprégner les bois de terrasse, en pénétrant le plus profondément possible. Une application trop grasse, trop riche, qui laisse du produit à la surface, génère forcément un caractère collant qui, heureusement, va disparaître en quelques jours. Néanmoins, lors de vos applications d’entretien, n’oubliez pas d’appliquer plutôt deux couches fines qu’une couche grasse.
      Merci de votre confiance et à très bientôt !

  12. de Theunissen

    Bonjour,

    J’ai appliqué deux couches de vernis pierres anti taches sur une table en béton lissé. Or, lorsque de l’eau entre en contact avec la surface, elle finit par s’infiltrer dans le béton et semble ramollir le vernis qui devient légèrement opaque au contact du liquide, se décolle, s’étalle (et peut être enlevé avec une éponge).
    Que me conseillez-vous ?

    • de audrey

      Bonjour,
      Le phénomène que vous décrivez est probablement dû à une porosité insuffisante du support (le béton est certainement très finement lissé), sur lequel le vernis pierres n’a pu correctement adhérer. Ne faisant pas complètement corps avec le support, il laisse passer l’eau par des anfractuosités du béton, celle-ci finissant pas créer des décollements.
      Il n’y a malheureusement pas de solution-type, nous vous recommandons donc de contacter notre Service Technique (04 72 89 06 04) afin de définir avec vous celle qui vous apportera toute satisfaction.
      Merci de votre confiance et à très bientôt !

  13. de Michelle

    bonjour,
    je repeins mes meubles avec Syntilor, les prêts à créer opaque feuille de saule + fleur de lin et j’essaie d’obtenir l’effet montré sur votre site, effet qui met en valeur les moulures du meubles ; mais comment procéder ? comment appliquer la 2ème couche méthode dite essuyée ? combien de temps laisse t-on la peinture avant de l’essuyer? ou doit-on l’appliquer avec un pinceau ou une éponge spéciale?
    merci de bien vouloir me conseiller

    • de audrey

      Bonjour Michelle,
      Votre choix de nuances apportera calme et douceur à votre intérieur.
      Voici comment procéder pour obtenir facilement l’effet « contrasté doux ».
      Après une préparation soigneuse (c’est le premier pas vers la réussite), appliquez la première couche (Fleur de Lin, certainement) avec un pinceau plat doux ou, si votre meuble est de dimensions suffisantes, un petit rouleau « laqueur » (surtout pas un rouleau mousse). Après séchage (2 à 3 heures), égrenez légèrement si besoin pour obtenir une surface parfaite puis dépoussiérez et appliquez la 2e couche. Votre meuble sera uniforme.
      Munie d’un pinceau propre et ferme, faiblement imprégné de la 2e nuance (Feuille de Saule), « marquez » les moulures ou les tiroirs, avec un mouvement régulier allant d’un bout à l’autre de la pièce, de manière à ne pas avoir à effectuer de « reprise », qui donnerait un effet visible. Vous obtiendrez un effet « essuyé tiré ».
      Pour un effet « essuyé patiné », vous appliquerez la 2e nuance avec une éponge (de préférence ronde naturelle), là aussi faiblement imprégnée. Cet effet, plus homogène, ne présente pas les coups de pinceau, caractéristiques du précédent et implique de disposer d’un meuble ayant des moulures creuses ou proéminentes.
      Enfin, vous pouvez opter pour un « effet ponctuel », en reprenant le premier effet décrit, mais en ne l’appliquant que sur une partie du meuble (exemple le semainier rouge, Bombay/Soleil de La Havane).
      Il n’y a donc pas de séchage avant l’essuyage, l’effet est obtenu lors de l’application de la 2e nuance.
      Les Prêt’àCréer® sont des peintures sans odeur, dont le matériel se nettoie à l’eau. Si par hasard l’effet obtenu ne vous satisfaisait pas pleinement, essuyez-le immédiatement avec une éponge humide et séchez votre meuble avec un chiffon de coton bien sec. Vous pourrez recommencer aisément !
      N’oubliez pas que vous pouvez apporter un effet décoratif supplémentaire (et une protection optimale) à votre travail en appliquant, le lendemain, une couche de Vernis Aspect Bois Ciré Syntilor sur votre nouvelle déco.
      Quelques applications sur une petite planche devraient vous permettre rapidement de vous « faire la main » et de décorer votre meuble comme un pro !
      Bon travail !

  14. de Jean-Yves

    Bonjour

    Pour les abords de ma piscine, puis-je appliquer le saturateur Syntilor Ultra Protect à l’aide du pistolet à peinture basse pression ? Si oui, dois-je le diluer et à quelle hauteur (%) ?
    Merci pour vos conseils !

    • de audrey

      Bonjour Jean-Yves,
      Le Saturateur UltraProtect Aquaréthane doit, pour parfaitement protéger vos bois de terrasse, imprégner les fibres. La méthode d’application a, dans ce cas, de l’importance, car le pinceau ou le rouleau vont aider cette pénétration, alors que le pistolet va délivrer de micro gouttelettes, qui vont se poser simplement sur le bois.
      Nous vous recommandons donc de pratiquer les premières applications au rouleau (ce qui permet d’avancer assez vite et précisément), afin d’assurer une parfaite imprégnation de vos bois de terrasse, et de n’utiliser votre pistolet basse pression que pour les applications ultérieures d’entretien. Si votre appareil vous le permet, ne diluez pas le Saturateur UltraProtect Aquaréthane (le cas échéant, maximum 5% d’eau) et pistolez à 30 cm maximum du support. Vous devrez ensuite lisser la surface avec un spalter sec. Le bénéfice de l’application au pistolet est donc assez mince, et le meilleur matériel reste le rouleau.

      Pour finir, le conseil des pros : quand entretenir une terrasse protégée par un saturateur ? C’est très simple : un bois bien saturé repousse l’eau, qui perle à la surface. Donc, lorsque vos bois de terrasse apparaissent « mouillés » après la pluie, il est temps de repasser une couche.

      Bon travail !

  15. de Damien

    J’envisage de mettre le vernis Cuisine Salle de bains Aquaréthane® sur un plan de travail de salle de bain en chêne. Quelle est la durabilité de ce produit dans ces conditions ? Est-il nécessaire de renouveler l’application régulièrement ? Est-que ça résiste aux produits ménagés ? Merci

    • de audrey

      Bonjour Damien,
      Le Vernis Cuisine Salle de Bains est un excellent choix pour votre plan de travail. Préparez soigneusement le bois avant l’application : le chêne est une essence très élégante et résistante, dont les fibres nécessitent un bon « remplissage » pour offrir une finition « à pores fermés », qui vous assurera une excellente résistance et un aspect parfait. Appliquez 2 couches « bien garnies », entre lesquelles vous pratiquerez un léger égrenage pour éliminer les petites aspérités (dépoussiérez ensuite). Le Vernis Cuisine Salle de Bains sèche en 2 heures et aura atteint sa dureté définitive en quelques jours. Il résistera aux produits ménagers usuels, sans que vous ayez besoin d’appliquer une « couche de rappel » : votre plan de travail sera parfaitement protégé et pour longtemps ! Merci de votre confiance et bon travail.

  16. de gerard

    vernis syntilor aquarethane Sydney

    bonjour,
    nous avons acheté 3 bidons de 0.5 l de ce produit pour peindre une surface verticale en contreplaqué poncé ( antérieurement vernis marin )
    devant la première couche décevante , nous avons fait un essai sur un bois blanc
    après 3 couches à 12 h d’intervalles , toujours aussi décevant.
    Nous sommes retournés au magasin , et là 3 versions différentes

    mettre une sous couche , problème personne pour dire quel type

    bien secoué le pot pour mélanger le produit au fond , problème y a rien au fond même après 5 mn comme conseillé

    un vendeur a même ouvert un autre pot pour vérifier l’aspect très liquide du produit ,

    aucune réelle réponse à nos interrogations , vu qu’en plus , ils nous conseillé si pas content appeler Syntilor
    A penser qu’ils découvraient ce produit

    • de audrey

      Bonjour Gérard,
      Nous sommes désolés que vous n’ayez pas obtenu pleine satisfaction de l’application de notre vernis Déco couleur Sydney. Les nuances « couleur » sont toujours formulées par notre Coloriste-Décoratrice pour une application en 3 couches (consommation moyenne de 80 à 100 g au m² par couche), et vous ne précisez pas sur quel point porte votre déception (tonalité du bleu, profondeur du ton, ou autre).
      Voici quelques recommandations pour le meilleur résultat. Les tons « couleur » sont toujours plus « frais » sur un bois très blanc, et si votre contreplaqué est en okoumé (bois présentant une dominante jaune assez marquée, surtout si la boiserie était précédemment vernie, et a donc été exposée à la lumière), le bleu assez clair du Sydney peut s’en trouver affecté. On peut, dans ce cas, appliquer en première couche, du vernis blanc transparent. Il est également plus pratique, si l’ouvrage à vernir le permet, de travailler à plat, avec un rouleau à poils courts (complété d’une brosse ronde pour les angles, les moulures et les arêtes), qui permettra de « charger » suffisamment la couche. Si ce n’est pas possible (lambris déjà posés), appliquez de préférence des couches fines, qui garantiront toute sur-épaisseur disgracieuse, mais prévoyez une couche supplémentaire. N’hésitez pas, pour plus de précisions, à contacter notre Service Technique (04 72 89 06 04).
      D’autre part, nous sommes assez surpris que vous ayez pu trouver du Vernis Déco Sydney en magasin, cette gamme ayant été remplacée début 2012 par celle des Lasures Déco Sérénité , dans laquelle vous trouverez un Denim. http://www.syntilor.com/fr/produit/produits-interieurs,lasures,lasure-deco-patinee-serenite,110,125,182.html
      Merci de votre confiance et à bientôt

  17. de canaleyacoub

    Huile colorée « Blanc » pout parquet.

    Bonjour, nous avons appliqué une première couche sur un parquet brut de chêne massif. Bien lustrée et mat elle nous donne entière satisfaction d’un point de vue esthétique et nous aimerions nous épargner le travail harrassant d’une deuxième couche. Quels sont les risques à se contenter d’une seule couche ?
    Cordialement.

    • de audrey

      Bonjour,
      Bravo pour cette réalisation ! L’huilage met en valeur le parquet et le protège, en mettant en avant son caractère naturel. La première couche d’huile imprègne le bois en profondeur, la deuxième enrobe plus les fibres en surface. Le fait de ne passer qu’une couche ne pourrait être préjudiciable à la beauté (et à la protection) de votre parquet que si vous négligiez son entretien. Veillez simplement à appliquer, lorsque ce sera « visiblement » nécessaire, l’Huile d’entretien pour parquet, dont le pulvérisateur facilite grandement la rapidité d’utilisation. Un essuyage au chiffon de coton et le tour est joué. Comme vous avez choisi la nuance blanche, dont l’élégance magnifie le chêne, vous pouvez également (si vous constatez un nuançage), en appliquer une couche fine, aux endroits de passage. Avec ces recommandations simples, votre parquet huilé embellira au fil du temps. Merci de votre confiance et à bientôt.

  18. de Den B

    Bonjour
    Je souhaite protéger une rambarde en mélèze neuve. Afin de conserver sa couleur initiale le plus possible, j’envisage de la traiter avec Syntilor Nature Protect ou avec Huile Teck Ultra Protect ou Huile Parquet Spéciale Salle de Bains.
    Sachant que c’est bien entendu exposé au soleil et à la pluie, que préconisez-vous?
    Dois-je au préalable dégraisser à l’acétone?
    Merci
    Bien cordialement

    • de audrey

      Bonjour,
      Votre rambarde étant placée à l’extérieur est constituée de mélèze, nous ne vous recommandons aucun des trois produits cités ! En effet, le mélèze, très belle essence dont la longévité est bien connue, est considéré comme difficilement « imprégnable », ce qui signifie qu’une lasure, même de très haute qualité, ne vous apporterait pas les performances que vous êtes en droit d’en attendre (il en serait de même avec l’huile pour teck). Quant à l’Huile Parquet spéciale Salle de bains, il s’agit d’un produit exclusivement destiné à des utilisations intérieures.
      En revanche, la Protection Bois Syntilor vous apportera tous les bénéfices que vous demandez. 100 % incolore, elle respecte parfaitement la teinte d’origine du bois. Sa double protection (véritable écran anti-UV et défense hydrorespirante), 100% invisible, offre une imperméabilité optimale (l’eau ruisselle et ne mouille pas le bois) et évite le grisaillement.
      À moins que vous ne releviez la présence de poches de résines, il sera inutile de nettoyer le bois à l’acétone ; assurez-vous simplement que la main-courante de votre rambarde présente un arrondi suffisant pour que l’eau puisse s’écouler normalement. La Protection Bois Syntilor s’applique directement, en 3 couches, sur tous bois neufs propres, secs et convenablement poncés (n’utilisez pas de papier abrasif trop fin pour ne pas « fermer » complètement les pores du bois).
      Merci de la confiance que vous placez en nos produits et en notre démarche environnementale. Bon travail et à bientôt

  19. de Fabienne

    bonjour,
    je viens de rénover ma cuisine en mélaminé avec la peinture Rénov cuisine aubergine, et j’ai appliqué en finition le vernis Protection effet déco satiné.
    Sur une des portes, apparaissent de grandes traces plus mates, et je ne parviens pas à rattraper le même aspect uniforme que sur les autres portes, malgré 2 couches de vernis supplémentaires… Que me conseillez-vous ?

    • de audrey

      Bonjour Fabienne,
      Le phénomène que vous décrivez est parfois remarqué sur des supports hétérogènes (bois peu denses, par exemple) ou des parties où le ponçage a été plus prononcé sur certains endroits, pour faire disparaître une tache, par exemple. Il est anormal que sur un support particulièrement peu absorbant tel que le mélaminé, vous remarquiez, sur un seul élément, ce type de trace, a fortiori ne disparaissant pas après 2 couches de finition supplémentaires. Il ne peut être question de zones plus absorbantes, il s’agit donc certainement d’une « pollution » récurrente, remontant à la surface de la couche d’Effet Laqué lors du séchage.
      Voilà comment éliminer ce phénomène disgracieux : égrenez très soigneusement la porte avec un papier abrasif fin (grain 120), dépoussiérez puis passez l’ensemble de la surface à l’alcool avec un chiffon de coton non pelucheux (n’utilisez pas d’acétone). Dès évaporation de l’alcool, appliquez une couche d’Effet Laqué.
      Nous sommes certains que cette fois, votre résultat sera parfait !
      Merci de votre confiance et à bientôt.

  20. de Marie

    Bonjour, je viens de finir d’appliquer la saturateur Syntilor incolore sur ma terrasse neuve, et là… Catastrophe… l’orage imprévu. A peine une demi heure après l’application de la seconde couche, il a plu… Que va-t-il se passer? que dois-je faire?
    Merci par avance pour votre réponse.

    • de audrey

      Bonjour Marie,
      Cet orage malvenu n’occasionnera pas de conséquences fâcheuses sur la protection de la terrasse. En revanche, l’aspect doit être… médiocre ! (les gouttes d’eau ont dû émulsionner tout ou partie de la couche encore humide du Saturateur et votre terrasse a certainement besoin d’un « rafraîchissement »).
      Voici comment procéder : il faudra éliminer, autant que faire se pourra, les défauts de surfaces générés par la pluie. Vous devriez obtenir un bon résultat avec des tampons abrasifs (choisissez-les fermes, voire durs) ou, si votre terrasse est grande et si vous en avez la possibilité, avec une monobrosse (appareil rotatif très utilisé pour le nettoyage des sols et des parquets, qui se loue facilement pour un temps court) équipée, elle aussi, d’un « pad » vert ou rouge [c’est le terme employé par les pros].
      Dès que la surface aura retrouvé un bel aspect, propre et net, appliquez une ou deux couches de saturateur (selon besoin).
      Bien entendu, si la pluie n’a pas occasionné de défauts visuels, vous pourrez appliquer, par sécurité, une couche de Saturateur, sans la préparation décrite au début de ce message !
      Merci de votre confiance et bon travail.

  21. de Badie

    Bonjour je viens d’appliquer la 2ème couche huile teinté mat syntilor
    J’aurais aimé retrouver un parquet lisse car je le trouve un peu granule
    Y’a t’il une solution ?
    Merci

    • de audrey

      Bonjour Badie,
      L’Huile, au contact du bois, relève les fibres de celui-ci, ce qui occasionne cet aspect granuleux. Pour que votre parquet soit aussi lisse que parfaitement huilé, faites un égrenage rapide (ponçage léger, à la main ou avec une petite ponceuse vibrante) avec un papier abrasif très fin (qui va « gommer » ces aspérités) et, après un dépoussiérage soigneux, appliquez une nouvelle couche d’huile. Après séchage, la surface de votre bois sera bien lisse. Merci de votre confiance et bon travail.

  22. de boidard

    Bonjour j ai passe du saturateur syntilor sur ma terrasse, je pense que je l ai mal essuyé, cela fait 5 semaines et elle est toujours collante que dois je faire,on m’a dit de décaper avec white spirit et siccatif, mais rien n’y fait, pouvez vous me conseiller.merci.

    • de audrey

      Bonjour,
      Il doit effectivement rester une bonne proportion de Saturateur à la surface du bois, ce qui occasionne ce contact collant qui ne doit pas être très agréable. Le Saturateur doit pénétrer dans le bois, où sa souplesse exceptionnelle et ses caractéristiques hydro-perlantes peuvent protéger votre terrasse de manière optimale.
      L’option diluant+ siccatif peut être profitable, surtout si le surplus n’est pas trop important (vous ne devez pas avoir de surcouche presque brillante). Il ne s’agit en aucun cas de « décaper » le surplus, mais de « l’aider à sécher ». Diluez 100 ml de siccatif du commerce dans 1 litre de white-spirit et appliquez ce mélange, en couche très fine (je vous recommande l’emploi d’un rouleau à poils courts ou mieux, d’une brosse plate (spalter), éventuellement montée sur un manche, ce qui vous permettra de travailler debout, en appréciant parfaitement l’avancée de votre travail).
      Il faudra environ 24 à 48 heures pour que le bénéfice de cette « siccativation » soit appréciable, la réaction étant assez lente.
      Merci de votre confiance et à bientôt.

  23. de TheYoun

    Bonjour,

    je souhaite faire une tablette en chêne massif autour de ma baignoire. elle sera donc « souvent » mouillée. quelle protection me conseillerai vous ? j’ai pensé à de la vitrification mais peut-etre suis-je dans le faux.

    par avance merci 😉

    • de audrey

      Bonjour,
      Le vitrificateur ou un vernis adapté vous donneront entière satisfaction vis-à-vis de la résistance à l’eau. Il faudra simplement soigner particulièrement la préparation du bois avant la finition : c’est toujours au niveau des chants que l’eau pénètre. Nous vous recommandons donc de les poncer avant de les mastiquer soigneusement (n’hésitez pas à procéder en plusieurs passes fines de Mastic Bois plutôt qu’en une seule épaisse), avant d’appliquer 3 couches de Vernis Cuisine et Bains (n’oubliez pas d’égrener avec un abrasif fin entre les couches). Vous obteindrez une finition parfaite, élégante et résistante. Merci de votre confiance et bon travail.
      NB : bien entendu, si vos lames de chêne présentent quelques irrégularités ou défauts (ce qui souvent leur donne plus de caractère), mastiquez-les comme les chants, afin qu’ils ne représentent pas une « entrée » pour l’eau.
      http://www.syntilor.com/fr/produit/produits-ebenisterie,reparation,mastic-bois,138,154,208.html
      http://www.syntilor.com/fr/produit/produits-interieurs,vernis,vernis-cuisine-bains,110,111,81.html

  24. de Jey

    Bonjour, on vient d’appliquer de l’huile parquet syntilor ultra mat et horreur le parquet est terne et granuleux, ca fait plein de traces. Je viens de voir qu’il faut tout reponcer car il y aurait trop d’huile…ma question est de savoir si on a 1 délai à respecter ou si on peut attendre 1 mois pour le faire car on retravaille demain. Y aurait-Il une autre méthode plus simple? En tout cas c’est navrant de voir q il n’est pas du tout explique sur le pot qui coute 110 euros qu’il faut essuyer le surplus. Merci d’avance pour tout conseil qui nous serait utile pour réussir à rattraper les dégats

    • de audrey

      Bonjour Jeremy,
      Je ne crois pas que le reponçage de votre parquet soit nécessaire. Les traces que vous évoquez sont certainement dues à de petites surépaisseurs, qu’il est recommandé d’éviter lors de l’application (« 3 couches fines »). En revanche, l’essuyage du surplus n’est pas nécessaire, les Huiles Aquaréthane Syntilor bénéficiant d’une application directe (au contraire des huiles solvantées qui doivent être longuement lustrées, ce qui devient vite fastidieux).
      Vous allez simplement égrener la surface de votre parquet avec un papier abrasif fin, ce qui éliminera à la fois les traces disgracieuses et les picots du bois qui se sont relevés lors de l’application (c’est ce qui rend votre parquet granuleux). Après un dépoussiérage soigneux à l’aspirateur, vous appliquerez une couche fine (le matériel le mieux adapté dans votre cas sera un rouleau à poils courts), dans le sens des fibres du bois (si votre parquet est posé en mosaïque, dans le sens de la lumière). Votre consommation sera faible, 1 l pour 15 à 20 m2. Après qqs heures de séchage, votre parquet huilé sera parfait !
      Merci de votre contact et de votre confiance. Bon travail.

  25. Bonjour,
    J’ai une terrasse en sapin de couleur marron et j’aimerais avoir un saturateur brillant pour avoir un effet mouillé durable
    Merci
    François Clément.

    • de audrey

      Bonjour François,
      Votre question est un peu inhabituelle, car une finition mate, proche de l’aspect du bois brut, est la plupart du temps souhaitée.
      Nous ne pouvons vous proposer une finition brillante, car notre Saturateur Ultra Protect Aquaréthane offre un aspect satiné-mat. Vous obtiendrez néanmoins un aspect satiné, rappelant l’« effet mouillé » en appliquant deux couches de Saturateur Ultra Protect et en pratiquant un entretien, avec le même produit, une fois par an. Veillez néanmoins, lors de l’application, à ne pas déposer de couche épaisse, car il faut imprégner le bois et non l’enfermer.
      Le « plus » technique : si votre terrasse n’est pas encore protégée, vous obtiendrez une tenue renforcée aux ultraviolet en appliquant préalablement au Saturateur une couche de Sous-couche Boost.
      Merci de votre confiance et bon travail

  26. de Alain Aresten

    Bonjour, je viens de traiter un parquet avec une huile parquet 2 en 1 de teinte blanche, pour l’instant en une seule couche. Craignant d’avoir un rendu trop blanc au final après la seconde couche, je souhaiterais après un léger ponçage comme recommandé, passer une seconde couche en incolore. Me restant un fond de vitrificateur escalier aquaréthane, n’y aurait il pas incompatibilité à l’utiliser, du fait d’avoir des diluants différents (diluant type white spirit et eau)?.
    Merci d’avance.

    • de audrey

      Bonjour Alain,
      Un vitrificateur et une huile protègent et embellissent le bois, mais pas de la même manière : le vitrificateur forme un film protecteur (le plus souvent satiné-mat ou mat, voire quasi-invisible) à la surface du bois, l’huile pénètre et imprègne les fibres. Vous ne pouvez donc appliquer, sur votre parquet ayant reçu une première couche d’Huile 2 en 1, une couche de vitrificateur, quelle qu’en soit la nature (solvantée ou aqueuse) : l’adhérence inter-couches serait mauvaise. Si vous avez atteint le niveau de décoration que vous souhaitiez, vous pouvez parfaitement parfaire la protection de votre parquet avec une couche d’Huile parquet 2 en 1 Bois naturel. Pratiquez un léger égrenage avec un papier abrasif fin (juste pour éliminer les fibres qui se sont relevées lors de l’application de la première couche) et, après un dépoussiérage soigneux, appliquez une couche fine de Bois Naturel, en essuyant au fur et à mesure pour obtenir une belle surface polie. Le truc du pro : pour faciliter ce lustrage, travaillez par petites surfaces, avec un chiffon de coton que vous ferez « tourner » au fur et à mesure pour ne pas travailler avec un linge trop imbibé.
      Merci de votre confiance et bon travail.

  27. de Xavier

    Bonjour
    J’ai passé, hier, la 1ère couche d’huile parquet 2 en 1 de teinte blanche. Mon parquet (en chêne) est resté légèrement collant toute la journée ce qui me fait penser que j’ai été trop généreux sur la couche d’huile. Pourtant, j’en ai utilisé très peu à tel point que la coloration blanche est extrêmement légère une fois passé le chiffon de coton et loin de ce que j’aimerais obtenir. Je pense donc passer plus de 2 couches. Est-ce possible et si oui, faut-il égrener entre chaque couche ou seulement avant la dernière? Sinon, quelles précautions prendre lors de la 2ème couche pour accentuer le blanchiment?
    Merci d’avance

    • de audrey

      Bonjour Xavier,
      La lenteur de séchage d’une huile sur du chêne est la plupart du temps due à une épaisseur déposée trop importante. Il suffit en général d’attendre qqs heures supplémentaires. Une forte humidité dans les locaux peut avoir la même conséquence, qui aura le même « remède ». Appliquez donc des couches fines, bien essuyées. L’égrenage n’est indispensable qu’avant la dernière couche, mais vous pouvez en pratiquer un léger entre chaque (l’abrasif ne doit pas « coller »). Vous pouvez appliquer plusieurs couches jusqu’au résultat escompté, du moment qu’elle sont bien essuyées au chiffon. Merci de votre confiance et bon travail.

  28. de JAZ

    Bonjour,
    nous comptons rénover notre parquet en châtaignier (30m2), dans la cuisine, posé en Mai 2008. A l’époque, nous l’avions traité au parketolie milieu de chez Blanchon. Nous souhaitons le poncer et l’enduire d’un vitrificateur, probablement le bioréthane incolore satiné que vous produisez de manière à mieux le protéger des passages fréquents et produits utilisés en cuisine. Quels sont les conseils que vous pouvez nous donner en la matière (ponçage, passage au spalter ou rouleau?, quantité de produit, nombre de couches, traitement entre chaque couche)? Matériel nécessaire? Mat ou satiné? Prix?
    Je vous écris car j’apprécie votre façon détaillée et professionnelle de traiter chaque demande. Merci et bonne journée.

    • de audrey

      Bonjour Daniel et merci de votre consultation.
      L’entretien d’un parquet dans une cuisine doit toujours être mené avec sérieux et des produits bien adaptés. Un parquet vitrifié se nettoiera aisément par balayage humide, avec un détergent neutre, par exemple le Nettoyant Parquets Vitrifiés et Stratifiés.
      Mais avant de profiter pleinement de ces avantages, il vous faut éliminer l’huile présente sur votre parquet avec un ponçage soigneux, que vous effectuerez avec une ponceuse spéciale (très facile à trouver dans les points de location). Toutes les précisions sur cette opération importante sont dans cet article du blog :
      http://www.lovedeco-blog.fr/lart-et-la-maniere-de-poncer-un-parquet.html
      Dépoussiérez ensuite votre parquet, avec un aspirateur. Pour ce lieu soumis à un trafic et à des sollicitations importantes, nous vous recommandons le Vitrificateur Ultra Résistant ou le Vitrificateur 100 % Invisible. Appliquez-le en trois couches. Un spalter vous sera utile pour faire les bords et les coins de la pièce (éventuellement le tour des éléments centraux) et vous réaliserez la surface avec un rouleau à poils courts, spécial vitrification. Vous effectuerez un égrenage entre chaque couche, avec un abrasif fin que vous ferez suivre bien entendu d’une bonne aspiration (un truc de Pro : pensez toujours à bien aspirer les tuyaux s’ils sont apparents, le dessus des plinthes ainsi que les moulures éventuelles des portes : il serait dommage que de la poussière tombe sur le vitrificateur en train de sécher). Le rendement des Vitrificateurs Syntilor est de 12 m² avec un litre, par couche. Cela peut sembler important lorsqu’on applique, mais c’est finalement très facile à respecter et le résultat en vaut la peine, que ce soit en aspect ou en résistance finale, ce qui est bien entendu le but recherché !
      La tendance actuelle de la décoration va plutôt vers les surfaces mates. Je vous recommande donc nos aspects Cire Naturelle (avec un reflet très doux) et Ultra Mat (à peine perceptible).Si vous souhaitez que votre parquet apparaisse comme « brut », optez bien entendu pour le Vitrificateur 100 % Invisible.
      Merci de votre confiance, bon travail et à bientôt j’espère.

  29. de Monica

    bonjour, je viens de passer une couche d’huile syntilor pour parquet aspect mat naturel blanc sur mon parquet neuf en pin. Je trouve l’effet trop prononcé et par ailleurs on voit tous les raccords qui sont d’un blanc plus marqué. Selon le conseil du vendeur j’ai utilisé un spalter en tirant bien et sans essuyer.
    Je pense donc que je vais passer la ponçeuse vibrante pour atténuer la teinte et estomper les raccords avant de passer une 2ème couche incolore.
    Mais j’ai une question : les émanations de cette huile m’incommodent fortement (je suis allergique) et je voudrais savoir si je peux passer la 2ème couche avec l’huile pour parquet sans odeur (à l’eau)
    Merci beaucoup pour votre réponse,

    • de audrey

      Bonjour Monica,
      il est un peu dommage que votre vendeur, certainement bien intentionné, vous ait donné un conseil mal adapté, qui va à l’encontre du mode d’emploi décrit sur l’emballage. Les huiles traditionnelles, dont l’Huile Parquet Syntilor est l’un des meilleurs exemples, doivent toujours être lustrées après une application en couche fine. En effet, une huile pour parquet ou pour bois doit imprégner les fibres et non rester en surface. L’essuyage avec un chiffon de coton est parfait pour cette opération.
      Cependant, un égrenage avec une ponceuse vibrante (et un papier abrasif fin) éliminera les raccords que vous évoquez. Vous appliquerez alors une deuxième couche, selon le mode d’application indiquée ci-dessus.
      En revanche, malheureusement, vous ne pouvez en aucun cas (sauf en reponçant, comme indiqué ci-dessous) appliquer sur l’Huile Parquet Syntilor, une huile en phase aqueuse, comme par exemple l’Huile Parquet Aquaréthane ou l’Huile Parquet Nature Protect : l’adhérence entre les deux couches serait mauvaise.
      Comme il vous serait certainement fastidieux de reponcer votre parquet « à blanc » (opération absolument indispensable pour pouvoir appliquer une huile en phase aqueuse sur votre parquet désormais imprégner), nous vous recommandons de travailler fenêtres ouvertes afin d’assurer une bonne ventilation sur votre lieu de travail.
      Merci de votre confiance, bon travail et à bientôt.

  30. de Dassey

    Bonjour,

    Tout d’abord, je vous remercie pour la qualilté des infos et des conseils.
    C’est avec attention que j’ai lu les questions des utilisateurs et vos réponses mais je préfère vous exposer mes difficultés.
    J’ai bénéficié d’un parquet en chêne posé par mes prédécesseurs il y a 7 ans. Sur leurs conseils, j’ai utilisé l’Huile parquet Nature Protect Syntilor une fois par an.
    A savoir, je n’ai jamais poncé le parquet malgré les conseils sur le produit car j’ai peur d’abîmer le parquet (je suis novice).
    Depuis le dernier « huilage » en mai dernier, je constate des traces de marquage, des différences de teinte et une surface légèrement « rugueuse » à certains endroits. En effet, j’ai huilé autour du canapé et maintenant je l’ai enlevé pour en mettre un nouveau. Je profite d’un réaménagement pour remettre le parquet « à neuf » et je souhaite savoir comment faire et quels produits Syntilor utilisés ? Certains vendeurs conseillent un ponçage , d’autres un deshuiler ou décapant. Merci pour votre aide, je suis perdu et j’espère pouvoir rattraper les erreurs commises.

    • de audrey

      Bonjour Dassey,
      Votre question est très intéressante à plusieurs titres : dans un premier temps, précisons que lors d’un entretien, il suffit de rajouter une couche d’huile après un simple égrenage (ponçage léger, la plupart du temps réalisé à la main ou avec une ponceuse vibrante et un abrasif fin) et un dépoussiérage. Il s’agit simplement d’optimiser l’adhérence de la nouvelle couche d’huile sur l’ancienne. Les traces que vous remarquez depuis quelques semaines sur votre parquet sont très certainement le résultat d’un défaut, partiel et minime, d’adhérence, consécutifs à cette absence de préparation.
      Pour ce qui est de votre rénovation, nous vous déconseillons formellement l’utilisation d’un décapant ou d’un déshuileur : ils ne pourraient réaliser qu’une élimination incomplète de l’huile actuellement présente sur le parquet, et vous ne pourriez jamais rincer complètement les fibres du bois. Rappelons qu’un déshuileur est réservé à un usage sur terrasse extérieure, lorsque l’on souhaite éliminer des résidus de saturateur avant une nouvelle application, et que son utilisation implique un rinçage très abondant. Quant au décapage d’un parquet, il n’est parfois recommandé que pour ôter des traces de colles (d’un revêtement souple ou d’une moquette), et il est toujours suivi d’un ponçage « à blanc ». La seule préparation sérieuse avant un huilage complet est le ponçage, donc la mise « à blanc » du bois. Même si cette opération est maintenant aisément réalisable (les machines spéciales sont disponibles dans la plupart des points de location), elle reste néanmoins d’une ampleur matérielle certaine (en particulier pour le poids de la machine). Pour mémoire, vous trouverez la marche à suivre sur notre blog, avec ce lien :
      http://www.lovedeco-blog.fr/lart-et-la-maniere-de-poncer-un-parquet.html
      Je ne crois cependant pas que vous ayez besoin de mettre votre bois à nu. Un égrenage soigneux, réalisé avec une monobrosse (équipé d’une grille abrasive fine, grain 80 ou 100) vous permettra :
      1. de préparer parfaitement votre parquet huilé à recevoir une couche de rénovation,
      2. d’éliminer les rugosités de surface sans attaquer l’imprégnation qui a pénétré dans les fibres,
      3. de supprimer toutes les traces présentes à la surface de votre parquet.
      Si vous ne pouvez (ou ne souhaitez) pas louer une monobrosse, vous pourrez effectuer cet égrenage avec une ponceuse vibrante, mais ce sera plus long et fastidieux.
      Aspirez soigneusement la surface, qui doit apparaître uniformément mate et légèrement « blanchie » : bien entendu, cet aspect disparaîtra immédiatement à l’application de la nouvelle couche d’Huile Parquet Nature Protect. Selon l’état de votre parquet et l’aspect que vous désirez, une 2e couche sera peut-être nécessaire, mais vous pourrez la passer 2 heures seulement après la première.
      Merci de votre confiance et bon travail !

  31. de Amy

    Bonjour,

    Je repeins un meuble avec la peinture  » Tendance meubles 2 en 1  » de Syntilor, couleur crépuscule effet soft, je voulais savoir s’il était normal de voir toujours le bois par transparence après une troisième couche? De plus, je vois énormément les coups de rouleau, il y a même des endroits où la peinture n’accroche pas vraiment.
    Ce n’est pas du tout l’effet que je voulais donner à mon meuble.
    Pour le rendu mat, il n’y a pas de soucis mais pour le rendu opaque ça ne va pas du tout … Cela vient-il de la peinture ou de mon équipement ?
    Merci de votre réponse.

    • de audrey

      Bonjour Amy,
      Les deux faits que vous nous signalez sont certainement le résultat de l’utilisation d’un matériel inadéquat.
      En effet, la peinture Tendance Meubles a été mise au point pour une opacification totale en 2 couches et une résistance parfaite en 3 couches, sur quelque support que ce soit. Je vous conseille d’appliquer une dernière couche de Crépuscule effet Soft en « dégageant » tout d’abord les angles, les arêtes et les moulures éventuelles avec une brosse ronde (dont le « lissé » est plus élégant que celui d’un pinceau plat), puis de peindre les surfaces avec un rouleau à poils courts, qui n’aura pas propension à glisser sur la peinture déjà appliquée (ce qui peut faire penser à une adhérence médiocre).
      Si vos précédentes couches sont appliquées depuis quelques jours déjà (ma réponse est un peu tardive, je vous prie de m’en excuser), un rapide dépolissage avec un abrasif très fin sera une excellente préparation.
      Merci de votre confiance et bon travail.

  32. de Steff

    Bjr , je viens de réaliser ma terrasse en mélèze et je désire la peindre de couleur gris foncé (nous referons le style contemporain que la couleur du bois naturel)
    j’ai acheté 2 pots de peinture spécial sol synthilor béton et bois ( tenue garantie 10 ans ) au polyuréthane parc contre je viens de m’apercevoir que sur un support bois il est conseillé  » abrité « alors que ma terrasse est à découvert que faire ???

    • de audrey

      Bonjour Steff,
      La Peinture Sols Ultra-Résistante Aquaréthane est parfaitement adaptée à l’application sur sols béton et ciment, à l’extérieur comme à l’intérieur, mais ne peut être utilisée sur bois qu’à l’intérieur, comme cela est spécifié sur le mode d’emploi (parquet, plancher, escalier). Nous vous déconseillons son usage sur votre terrasse neuve, la durabilité ne correspondrait pas à vos attentes. Nous vous recommandons plutôt de mettre en œuvre un Saturateur, qui protège par imprégnation du bois et dont la souplesse lui permet de suivre les déformations des lames neuves (même une essence noble telle que le mélèze a besoin de se « stabiliser » lors de la première année d’exposition). 2 précisions de « pro » : l’application d’une sous-couche anti UV (telle que le Boost’ Syntilor) optimisera tenue et teinte du Saturateur que vous choisirez. D’autre part, une nuance foncée absorbe beaucoup plus la chaleur du rayonnement solaire qu’une couleur claire et fait subir aux fibres du bois de plus fortes contraintes, donc nécessitera un entretien plus fréquent.
      Merci de votre confiance et bon travail.
      http://www.syntilor.com/fr/produit/produits-exterieurs,preparation,sous-couche-boost,107,123,194.html
      http://www.syntilor.com/fr/produit/produits-exterieurs,huiles-pour-bois,saturateur-ultra-protect-aquarethane,107,115,64.html

  33. de Julien L

    Bonjour,
    Nous nous sommes lancé dans l’entretien de notre terrasse car le bois avait tourné au gris, n’était plus imperméable et a eu tendance a gonfler avec les intempéries.
    Nous avons d’abord utilisé le Dégriseur Syntilor, puis nous avons laisser sécher une semaine environ. Après un dépoussièrage nous avons commencé à appliquer au pinceau le Saturateur Syntilor incolore et certaines parties de la terrasse peu abimées ont bien saturées au bout de 2/3 couches successives. Mais le reste du bois absorbe énormément le produit avant de saturer complètement, si bien que nous avons utilisé environ 1L par m2, alors que le rendement du saturateur est normalement de 5 à 7 m2 le litre !
    Est ce normal ? Doit-on continuer de cette façon (car nous sommes vite arrivé à court de produit…) ? Quels conseils nous donneriez vous ?
    Par avance merci.

    • de audrey

      Bonjour Julien,
      Au fil du temps, le bois de votre terrasse, comme vous l’avez remarqué, a perdu, sous l’effet des intempéries et du rayonnement ultraviolet, sa résistance initiale à l’eau. Ce phénomène naturel, qui aboutit à la dégradation de la lignine (l’un des composants du bois), « ouvre » les pores du bois, qui se « creusent » petit à petit.
      Il est donc normal que les parties peu exposées soient saturées après 2 ou 3 passages de Saturateur, alors que les lames de terrasse ayant subi une exposition plus intense (donc devenues beaucoup plus poreuses) auront besoin d’une application multi-couches plus importante. C’est d’ailleurs le principe d’une imprégnation réussie : une fois les fibres du bois parfaitement saturées, vous constaterez, après la première pluie, que l’eau ne pénètre plus dans le bois mais « perle » à la surface (une saturation plus précoce vous aurait permis un rendement plus proche de la consommation classique indiquée sur l’emballage).
      Prenez bien soin de travailler en « humide sur humide », c’est-à-dire que vous n’attendrez pas que la couche que vous venez d’appliquer sèche. Au contraire, la couche suivante sera appliquée entre 20 et 30 minutes après la précédente, afin que la pénétration de chacune soit assurée. Le bois est saturé lorsque que l’on constate que le produit ne peut plus d’être absorbé par le bois.
      À ce moment, un lissage avec un spalter sec, dans le sens des fibres du bois, vous assurera une finition parfaite (vous pouvez également essuyer la surface avec un chiffon de coton, mais le spalter -que vous pourrez essuyer de temps à autre pour qu’il ne s’imprègne pas de Saturateur- est plus pratique sur de grandes surfaces).
      J’espère que vous pourrez profiter de cette fin d’été pour rénover et protéger votre terrasse avant l’arrivée du mauvais temps.
      Merci de votre question et de votre confiance. Bon travail.

  34. de steph

    bonjour
    il me reste du vitrificateur syntillor aspect cire naturel, est-ce que je peux l’appliquer sur un meuble peint pour le protéger ? MERCI

    • de audrey

      Bonjour Stéph’,
      Bien sûr ! Le Vitrificateur Universel Aquaréthane® et le Vitrificateur Ultra Résistant Syntilor sont tous les deux aptes à recouvrir une peinture. Si elle est récente et en phase aqueuse, égrenez toutes les surfaces avec un abrasif fin (si vous ignorez la nature de la peinture, ou si la peinture de votre meuble est ancienne et comporte peut-être des traces un peu grasses, dégraissez ensuite l’ensemble avec un chiffon de coton imprégné d’alcool ménager). Après avoir dépoussiéré l’ensemble, appliquez le vitrificateur : commencez par « dégager » les angles, les arêtes et les moulures éventuelles avec une brosse ronde, puis garnissez les surfaces avec un rouleau à poils courts (un manchon de 12 cm de large convient en général parfaitement). Procédez avec régularité pour obtenir un « laquage mat » du meilleur effet. Merci de votre confiance et bon travail.

  35. de Brunel

    Bonjour
    Pour avoir une teinte moins présente, peut on ajouter votre vitrificateur incolore à votre vitrificateur parquet teintè ?
    Merci pour votre réponse
    Cordialement
    A. Brunel

    • de audrey

      [Audrey] Bonjour,
      S’agit-il du Vitrificateur Tendance Parquet teinté ou de la nuance Chêne Ciré du Vitrificateur Ultra Résistant ou du Vitrificateur Universel Aquaréthane ?
      Dans l’attente pour vous apporter le meilleur conseil,
      Bien cordialement

      [A. Brunel]
      Je voudrais savoir si je peux alléger la teinte grise de votre vitrificateur parquet teinté en le mélangeant au vitrificateur que vous appelez invisible (ou un autre dans une autre marque ? ) ont ils la même composition pour se mêler ? En effet mon parquet n’ est pas poncé à blanc…chêne très ancien et de niveau inégale. Il reste des résidus blanc dans les veines du bois …j’ai pensé que si je lui donnais un aspect un peu cérusé, ces défauts disparaîtraient. Votre produit deux actions ..teinte et vitrificateur …me paraît judicieux. Sauf si vous avez une autre idée.
      Merci pour votre réponse.

      [Audrey]
      Bonjour,
      Malheureusement, la solution à laquelle vous aviez pensé pour rajeunir votre parquet ancien ne vous apportera pas le résultat que vous en attendez et pour plusieurs raisons : la première est que le Vitrificateur Parquet Tendance est formulé avec une résine insensible aux tanins du bois (très présents dans le chêne), pour permettre une application directe de nuance blanche ou claire sur le parquet. Cette formule n’est pas compatible avec celle des Vitrificateurs Ultra Résistant et Universel Aquaréthane. En dernier lieu, l’adhérence d’un vitrificateur (quelle que soit sa nature) sans un ponçage préliminaire ramenant le bois « à blanc » risquerait de ne pas être parfaite.
      En revanche, pourquoi ne pas huiler votre parquet ? L’Huile pour Parquet 2 en 1 Syntilor, bien que nécessitant une préparation semblable à celle d’un vitrificateur parquet, sera un peu plus « tolérante » sur un parquet tel que le vôtre. Si vous ne pouvez pas poncer, ou tout au moins égrener, brossez le parquet avec une brosse dure, dans le sens des fibres, pour éliminer au maximum ces résidus blancs de nature inconnue.
      Après un dépoussiérage soigneux, appliquez l’Huile 2 en 1 (la gamme très étendue allant du blanc au gris vous offrira un très grand choix de nuances) en couche fine, avec un spalter, dans le sens des fibres du bois. Lustrez avec un chiffon de coton et, après séchage, appliquez une 2ème couche selon le même procédé.
      L’Huile pour Parquet 2 en 1 Syntilor apportera à votre parquet, nous en sommes sûrs, une très belle rénovation et un nouveau look très tendance, simple et rapide d’entretien.
      Merci de votre confiance et bon travail.
      http://www.syntilor.com/fr/produit/produits-interieurs,huiles-pour-bois,huile-parquet-2-1,110,114,93.html

  36. de jean-luc

    Bonjour. Est’il possible de diluer la premiere passe de vitrificateur à hauteur de 10/100 comme me le preconise un représentant de la marque syntilor rencontré dans une grande enseigne de bricolage. Il sagit du syntilor qualité pro trafic intense.Merci de votre réponse.

    • de audrey

      Bonjour Jean-Luc,
      Tous les produits Syntilor sont prêts à l’emploi et ne nécessitent pas de dilution, même en première couche (a fortiori une dilution de 10 %, ce qui représenterait un changement de comportement important du produit lors de l’application), comme cela est d’ailleurs bien précisé dans les conseils d’application de l’emballage. Les seuls cas où il pourrait être utile (mais pas du tout indispensable) d’appliquer une légère dilution (de maximum 5 %) serait l’application d’un vitrificateur, d’un vernis ou d’une peinture sur un bois très dur, dont les fibres et les pores seraient particulièrement fermés (comme certains bois exotiques : jatoba, ipé, etc). Donc si vous souhaitez vitrifier un parquet ou un escalier réalisé avec un bois européen (chêne, châtaigner, hêtre ou pin maritime, par exemple) cette dilution est inutile.
      Merci de votre confiance et bon travail.

  37. de Elisabeth

    je voudrais huiler une table en pin préalablement vitrifiée . Je l’ai décapée au décapex. Est ce que l’huile Nature protect est compatible avec un contact alimentaire ? Je voudrais éviter les huiles qui forment une pellicule superficielle, et obtenir un rendu lisse cependant. C’est une table pour manger et aussi pour écrire. J’ai d’autres meubles huilé industriellement. Il arrive qu’ils deviennent un peu collant et je les nettoie de temps en temps à la paille de fer comme pour nettoyer un parquet ciré (pas à la laine de fer). Pourrais
    faire pareil avec ma table huilé avec Nature protect ? Merci.

    • de audrey

      Bonjour Élisabeth,
      L’Huile Meubles Nature Protect® est naturellement utilisable sur la table familiale. Formulée à base de matières premières minérales, biosourcées**, naturelles** et renouvelables, elle est tout à fait adaptée à un usage journalier dans le cadre familial. Appliquée en 3 couches fines (rouleau poils courts), elle imprègne le bois et ne forme pas de pellicule à la surface.
      Votre table est désormais bien décapée, le bois est donc débarrassé de son ancienne finition. Avant la première couche, poncez légèrement avec un abrasif fin Vous égrènerez avec un abrasif fin entre chaque couche et obtiendrez ainsi une surface lisse, douce, mettant bien en valeur la fibre du bois, sans aucun caractère collant.
      Son nettoyage se fait très simplement, à l’éponge humide, sans détergent agressif. Vous n’aurez pas besoin de la frotter à la paille de fer ou à la laine d’acier comme vous devez le faire sur des meubles huilés industriellement, ce serait même déconseillé. Si vous souhaitez, après de longs mois d’usage, lui redonner un aspect parfait, un simple égrenage de surface (papier abrasif fin) et un dépoussiérage soigneux prépareront votre table à recevoir une couche d’entretien d’Huile Meubles Nature Protect® ! Une petite expérience personnelle : faites-le avant de partir en course : en revenant, votre table sera comme neuve et aucune odeur ne se sera dégagée !
      Merci de la confiance que vous placez dans les produits Syntilor et notre démarche environnementale Nature Protect®.
      Bon travail !
      ** Non issues de l’agriculture biologique.

  38. de jean-pierre

    bonjour,
    Je viens de passer une couche de saturateur syntilor transparent sur le bardage neuf en mélèze que j’ai posé sur mon garage, et je suis déçu par la teinte trop claire. J’aurais voulu une teinte tendant vers le miel, un merisier clair.
    Puis je obtenir ce résultat en passant une deuxième couche teintée?
    merci

    • de audrey

      suis déçu par la teinte trop claire. J’aurais voulu une teinte tendant vers le miel, un merisier clair.
      Puis je obtenir ce résultat en passant une deuxième couche teintée?
      merci
      Bonjour Jean-Pierre,
      Il s’agit certainement du Saturateur Bois Extérieurs, disponible en incolore et en nuance Bois exotique. Notre gamme dans ce produit ne propose pas de teinte « blonde » évoquant une nuance « miel » et malheureusement, dans le cadre de la première protection d’une boiserie nue, c’est la première couche appliquée qui détermine une partie très importante du résultat final. La solution la plus simple est d’attendre le vieillissement naturel de cette couche et d’appliquer, lors du prochain entretien, un saturateur dans la nuance corresponde plus à votre souhait, le Saturateur Ultra Protect Aquaréthane®, en nuance Teck, par exemple.
      Merci de votre confiance et bon travail.

  39. de André 41

    Bonjour, et bravo pour votre site où l’utilisateur lambda (comme moi !) peut trouver d’intéressantes réponses.
    Je voudrais appliquer une — ou plusieurs –couche(s) de vernis sur du granit brut rosé (dalle horizontale). J’aimerais autant que possible que l’aspect final soit brillant mais préserve le rosé du granit … que me conseilleriez-vous dans votre gamme de vernis extérieur ?
    Merci d’avance de votre réponse

    • de audrey

      Bonjour André et merci de vos encouragements. Le vernissage de minéraux extérieurs est soumis à quelques contraintes : le support ne doit pas être poli (lisse) et il importe d’en vérifier la porosité (le test de la goutte d’eau est très simple : un peu d’eau déposée à la surface doit être absorbée en 30 secondes). Ces 2 conditions réunies, vous obtiendrez un très beau résultat (plutôt satiné que brillant), résistant et durable, avec 2 couches de Vernis Pierres Syntilor. Pour ce qui est de la couleur, non seulement la nuance rose sera préservée, mais elle sera plus lumineuse qu’auparavant, mise en valeur par les reflets doux du satiné.
      J’insiste néanmoins sur le test de porosité : le granit est une pierre particulièrement dure, sur laquelle l’accroche peut être difficile. Vérifiez bien avant de lancer vos travaux.
      Merci de votre confiance.

  40. de Philippe

    Bonjour,
    J’ai, sur un côté de ma piscine, un mur en pierres naturelles. Ces pierres s’effritent à la surface et j’envisage de passer un vernis ultra résistant pour pierres pour éviter les chutes de poussières et éviter que ces pierres ne s’écaillent. Pensez-vous que le vernis supportera l’eau de piscine (chlore,…) ? Le vernis évitera-t-il que les pierres naturelles ne s’écaillent ? Merci.

    • de audrey

      Bonjour Philippe,
      Merci de votre consultation et de la confiance que vous placez dans notre Vernis Pierres. Conçu pour les sols, où il démontre ses qualités de résistance à l’abrasion et d’inertie vis-à-vis des taches grasses, il résiste parfaitement aux projections d’eau de pluie ou d’arrosage mais risque de légèrement blanchir s’il est aspergé par l’eau de la piscine (dont la teneur en chlore est non négligeable).
      Il aurait pu éviter les chutes de poussières, mais n’aurait pu assurer une cohésion du minéral suffisant pour éviter son écaillage, celui-ci étant la plupart du temps dû aux cycles gel/dégel hivernaux.
      A bientôt nous l’espérons.

  41. de Thomas

    Bonjour,
    Après avoir teintée une table basse avec une teinte wenge mon ami a voulu passer un couche de vitrificateur 100% invisible mais des traces v
    Blanches apparaissent que peut on faire

    • de audrey

      Bonjour Thomas,
      Il s’agit probablement de traces d’agents matants (fines particules dispersées dans le vitrificateur afin de le rendre mat) qui sont plus présentes dans certains endroits du film et créent ainsi des traces, dont la visibilité est accrue par le fond très foncé que vous avez choisi. Elles peuvent être le résultat d’une agitation insuffisante lors de l’application, ou de surépaisseurs dans les couches appliquées.
      Il vous suffira d’égrener délicatement (pour ne pas « percer » les couches de vitrificateur ou de teinte) les marques pour les éliminer (ceci fait, passez rapidement l’abrasif fin sur toute la surface pour parfaire l’adhérence de la couche de rénovation), de dépoussiérer soigneusement puis d’appliquer une nouvelle couche après une bonne agitation du vitrificateur). Je vous recommande de le faire avec un petit rouleau à poils courts, particulièrement pratique pour cette utilisation.
      Merci de votre confiance et bon travail.

  42. de bodisson

    Bonjour, j’ai appliqué un saturateur gris anthracite sur un plancher en bois exterieur. desuite après et avec de grosse température, la sève est ressortie laissant des traces blanche sur le sol. A l’aide de l’acétone j’ai pu faire partir ces traces mais aussi la saturateur! ballo tout ça. j’en ai du coup profite pour appliquer une seconde couche de saturateur. Le résultat étant pas satisfaisant puisque je souhaitais avoir un effet brillant et non mat. j’ai du coup appliquer un Vernis marin HELIOTAN professionel sur les conseils d’un vendeur de chez bricoman. ce produit n étant pas prévu à appliqué sur le sol , terme technique partie horizontale je me retrouve coincé dans une impasse puis que l’aspect est très satisfaisant mais le sol ne peut être praticable puisque le moindre pas fait partir le vernis et fait un rendu Dégeu!!! comment puis je avoir un résultat brillant avec un passage régulier sans abîmé la nature du sol bois. merci d’avance

    • de audrey

      Merci de votre question très intéressante, qui appelle plusieurs réponses.
      Tout d’abord, il est tout à fait naturel d’une terrasse (a fortiori si elle est neuve) « expulse » la résine qu’elle contient (en général, dans des poches plus ou moins importantes). Ce phénomène s’atténue progressivement et disparait au bout de quelques années. On y remédie de 2 façons : si le bois de la terrasse est nu, on peut frotter la résine avec un chiffon imbibé d’acétone et ainsi l’éliminer, mais si le bois a reçu un saturateur, il faut simplement gratter avec une lame : l’acétone est un solvant très puissant, particulièrement dégraissant, qui a longtemps été utilisé comme… décapant ! Vous avez bien fait de repasser du saturateur pour protéger les endroits mis à nu (et l’ensemble de la surface).
      Je dois maintenant vous confirmer que votre souhait de finition brillante pour une terrasse ne pourra être complètement satisfait : les saturateurs sont des finitions pénétrantes (on parle « d’imprégnations ») qui ont pour vocation… à être les moins visibles possible ! La plupart sont mats, certains peuvent acquérir un léger satiné au fil du temps (et des entretiens). L’application d’un vernis (même marin) n’était absolument pas adéquate : un vernis marin :
      – ne peut être appliqué sur surface horizontale que dans le cas d’un deck de bateau (avec une méthodologie bien précise) et directement au contact du bois,
      – ne doit jamais être appliqué sur un saturateur, produit « souple et imprégnant » (au contraire du vernis « dur et filmogène ») : c’est comme si vous aviez appliqué du vernis sur une surface huilée : le monde choc, la moindre contrainte mécanique, le moindre frottement décollent la couche de vernis et produisent un effet moucheté particulièrement désagréable.
      La seule solution, qui vous permettra de récupérer immédiatement une terrasse de belle présentation (mais non brillante), consiste à égrener la surface avec un abrasif moyen (grain 60 par exemple). Le faire à la main sera fastidieux, je vous recommande plutôt une ponceuse à bande ou vibrante (puissante) ou mieux, la location d’une monobrosse, que vous équiperez d’une grille abrasive (grain 60). Le travail sera rapide et la préparation parfaite : le vernis sera bien entendu éliminé, avec tout ou partie du saturateur actuel. Après dépoussiérage, vous appliquerez le saturateur choisi en 2 couches (une 3e vous apportera un léger satiné), en suivant précisément le mode d’emploi.
      Merci de votre confiance et bon travail.

  43. de pierrot

    Bonjour,
    J’ai mis mes deux couches fines d huile 2 en 1 chene fumé, la teinte est vraiment belle,
    Mais une petite question me vient pour etre sur d avoir le rendu « normal » de ce produit: la phase polissage est peu détaillée. On peut voir sur certaines videos conseil, qu il faut attendre entre 5 et 10′ avant de retirer le gros et de polir au chiffon…. hors j ai eu tendance a enlever au chiffon propre le dernier surplus, assez rapidement parce que passer 1′ cela devient plutot difficile … mais peut etre est ce justement cette difficulté qui donne le polissage de qualité.
    Pouvez vous developper un peu l explication de cette phase?
    Un grand merci

    • de audrey

      Bonjour Pierrot,
      Nous sommes ravis que notre Huile Parquet 2 en 1 vous ait procuré un résultat « nickel ».
      Votre question est intéressante : y a-t-il un temps de latence à respecter entre l’application et le polissage ? Chez Syntilor, les huiles ont été mises au point selon des méthodes traditionnelles, bien connues et appréciées des menuisiers et parqueteurs, mais correspondent aux besoins d’aujourd’hui : application simple, lustrage aisé, séchage et remise en circulation des pièces rapides. Vous avez-vous-même constaté qu’au bout de quelques minutes, lustrer et polir l’huile devient plus ardu, ce qui est normal : sa pénétration est immédiate et son séchage a commencé. Il suffit donc d’enlever immédiatement, dès qu’elle a été appliquée (toujours en couche fine !) le surplus de l’huile avec un chiffon de coton non pelucheux. Et le résultat est parfait ! Un bon « truc » de pro : sur grandes surfaces, la location d’une monobrosse (que l’on équipera d’un tampon-pad doux, beige, par exemple) permettra un polissage rapide en travaillant debout.
      Merci de votre confiance et à bientôt.

  44. de LACRAMPE Francis

    Peut on diluer un vernisBSC Satine avec de l’eau pour realiser une premiere couche de base. Je rencontre de grandes difficultees a passer le produit brut.

    • de audrey

      Bonjour Francis,
      Le Vernis BSC a été mis au point (comme tous les Vernis Syntilor) pour une application directe, après une simple agitation avant l’ouverture. Il s’agit d’un vernis polyuréthane (donc de très haute résistance) en phase aqueuse, cette dernière caractéristique étant certainement celle qui contrarie votre application. Ces formulations, sans odeur et à séchage rapide, requièrent une application très rapide, en 2 passages croisés : dépose du vernis à contre-fil et lissage en 1 ou 2 passages dans le sens du bois. Il est également recommandé de ne pas « tirer » le vernis, le tendu de la couche étant quasi-instantané et parfait si l’épaisseur est suffisante. Avec un matériel bien adapté (brosse de pouce ou brosse à réchampir pour les angles, les moulures et les arêtes, spalter ou petit rouleau poils courts [et non « laqueur »] pour les surfaces, vous n’aurez pas besoin de dilution, qui, d’ailleurs, diminue le garnissement final et donc les caractéristiques pour lesquelles le vernis a été conçu.
      Merci de votre confiance et bon travail

  45. de peres

    j ai passe sur ma terrasse de la piscine (60m carre de surface) lasure syntylor aquarethhane .Apres sechage de 4jours sans pluie ,il s est mis a pleuvoir et je m apercoit que a des endroits il se trouve des taches noires sur des lattes en ipe qui a été ponce au prealable avec 3coucches de produit mis en intervalle de 15 a 20 minutrs .merci de me repondre

    • de audrey

      Bonjour Daniel,
      Il y a 2 causes au désordre que vous constatez sur votre terrasse : en premier lieu, le produit appliqué est inadapté à cet usage et le mode d’application a accru la sensibilité à l’eau. Une lasure est une finition dont le film est hydro-régulateur grâce à sa microporosité, qui ne lui permet cependant pas d’être appliqué sur une surface horizontale (c’est-à-dire une surface où l’eau ne pourra s’écouler naturellement). Pour assurer à une terrasse une protection efficace et durable, il faut appliquer un saturateur, qui supporte un contact prolongé avec de l’eau (ou, en hiver, de la neige). D’autre part, l’application de la lasure a été réalisée comme celle d’un saturateur, c’est-à-dire « humide sur humide », méthode qui permet une imprégnation optimale des fibres du bois par le saturateur. Malencontreusement, une lasure a besoin d’un temps de séchage beaucoup plus important (deux heures environ selon les conditions atmosphériques). L’eau se trouvant dans la formulation n’a donc pas pu s’évaporer complètement, se retrouvant prise par la nouvelle couche appliquée trop rapidement. Les petites taches noires que vous observez sont un développement fongique, dû à une trop forte humidité du support (les « champignons bleuissants » se développent dès que l’humidité de leur milieu [en l’occurrence l’interface bois/finition] dépasse 22 %).
      Il n’y aura malheureusement pas d’autre solution que d’éliminer ce film de trois couches de lasure, par ponçage (ou brossage accentué, selon le matériel dont vous pouvez disposer). Une fois l’ipé remis à nu, vous pourrez appliquer le saturateur de votre choix. Sur un bois aussi noble que celui de votre terrasse, je vous recommande le Saturateur Ultra Protect Aquaréthane, que vous appliquerez, pour un résultat parfait sur la Sous-couche Boost. Merci de votre confiance.

  46. de Petitjean

    Bonjour,
    Notre parquet de salle de bain (bois exotique) semble avoir été huilé par le propriétaire précédent. Comment être sûr si il était à l’origine verni, huilé ou vitrifié ?
    Il présente des traces plus claires, et est globalement terne. Faut-il le re-poncer avant tout traitement ?
    Nous pensons l’huiler, est-ce le bon choix de traitement ?
    Si oui, nous pensons l’huiler avec l’huile parquet spécial salle de bain, est ce le bon choix ?

    Merci d’avance pour toutes vos réponses !

    • de audrey

      Bonjour,
      Il est souvent difficile de déterminer si un parquet a été huilé ou vitrifié et il faut souvent se fier à l’aspect général : le vitrificateur (ou le vernis) forme un film à la surface du bois, alors que l’huile l’imprègne. Dans ce dernier cas, les fibres du bois sont plus apparentes. Dans l’immense majorité des cas, un parquet de salle de bains en bois exotique est huilé.
      Dans le cas que vous décrivez, vous ne connaissez malheureusement pas la nature de l’huile qui a été utilisée : huile appliquée en usine avant la pose (parquet pré-huilé), ou huilage pratiqué après la pause, que ce soit avec une huile traditionnelle (contenant des solvants) ou une huile en phase aqueuse (c’est-à-dire sans odeur), ce qui risque de rendre aléatoire les retouches ponctuelles destinées à éliminer les traces claires. En effet, les différentes catégories d’huiles ne réagissent pas de la même manière avec le bois et vous risqueriez de ne pas être satisfaits du résultat.
      Je vous conseille donc de poncer votre parquet « à blanc » pour éliminer toute trace de l’ancienne finition et d’appliquer ensuite l’Huile Parquet spéciale Salle de bains Syntilor, qui est un excellent choix technique et décoratif.
      Merci de votre confiance et bon travail.
      http://www.syntilor.com/fr/produit/produits-interieurs,huiles-pour-bois,huile-parquet-speciale-salle-bains,110,114,94.html

  47. de Cyrille

    Bonjour, nous avons un parquet (huilé apparemment). Nous avons passé de l’essence de térébenthine pour le nettoyer avant d’appliquer l’Huile Parquet 100% Invisible. Malheureusement, nous avons maintenant comme un film blanc, non uniform, sur nos lattes et, au toucher, le parquet est beaucoup plus abrasif/moins lisse qu’auparavant. Aurions-nous dû le poncer avant? Est-ce que ça pourrait être dû à une couche de cire que nous n’aurions pas enlevé? Merci par avance.

    • de audrey

      Bonjour Cyrille,
      Il y a plusieurs questions dans votre message et il convient d’y répondre point par point.
      Tout d’abord, si le parquet avait été précédemment ciré, en procédant comme vous l’avez fait, sans ponçage, vous auriez remarqué à coup sûr des décollements de l’huile (la cire, corps gras, empêche toute adhérence effective et durable). Il s’agit donc plutôt d’un parquet huilé, mais la préparation que vous avez pratiquée est inadéquate : l’essence de térébenthine ne dissout que certaines cires (et encore -à froid- très mal) et présente 2 inconvénients majeurs : elle ne s’évapore que très lentement, laissant un toucher gras à la surface et elle est irritante pour les voies respiratoires comme en avertit l’étiquette de sécurité sur l’emballage.
      Le fait que vous releviez des reflets blancs disparates sur votre parquet vient de plusieurs causes. Tout d’abord, l’absence de ponçage préliminaire n’a pas permis à votre parquet de retrouver une parfaite planéité : certaines lames sont certainement en très léger désaffleur et ont créé, sur les lames adjacentes, une surépaisseur de la nouvelle finition appliquée. Ensuite, l’application a sans doute été un peu « généreuse » : l’Huile 100% Invisible doit, pour développer son aspect spécifique, être appliquée en couches fines, chacune d’elles étant égrenée avec un abrasif fin avant l’application de la suivante (c’est certainement l’absence ou l’insuffisance de cette dernière opération qui fait que vous sentez la granulosité des pores du bois).
      Voici comment votre parquet va retrouver le bel aspect que vous souhaitez : égrenez toute la surface avec un abrasif fin, pour « gommer » les picots durs du bois et éliminer les zones claires. Selon la taille de votre parquet, munissez-vous, pour la rapidité, la commodité et l’efficacité du travail, d’une ponceuse vibrante (évitez la ponceuse à bande, inadaptée dans votre cas) ou, si la surface dépasse 30 m², d’une monobrosse équipée d’une grille abrasive (dans les 2 cas, grain 100 ou 120 ; si vous égrenez à la main, grain 180 ou 240). Après un dépoussiérage soigneux, vous appliquerez 2 nouvelles couches d’Huile 100% Invisible, bien « tirées », qui apporteront à votre parquet une finition raffinée et résistante.
      Merci de votre question et de votre confiance. Bon travail

  48. de DE BRUYN Daniel

    Bonjour,
    Je souhaiterais donner à nos premiers meubles et à nos boiseries intérieures une teinte chêne 100% naturelle, légèrement blanchie/éclaircie (table salon et escalier en chêne français massif actuellement avec vernis jaunissant, portes en plaquage chêne semi-massif avec même finition virant au jaune),
    L’huile teintée blanche pour meuble est-elle adaptée à ce travail, après décapage complet ? Si la teinte blanche est trop forte, doit-on mélanger l’huile teintée avec de l’huile transparente ?

    • de audrey

      Bonjour Daniel,
      Vous avez raison sur tous les points ! Votre idée d’utiliser une Huile pour apporter à vos boiseries un aspect naturel, proche de celui du « chêne brut » est vraiment dans la tendance.
      Vous avez le choix, pour arriver à ce résultat, entre 2 possibilités :
      • Utiliser, selon votre idée première, l’Huile Teintée Meubles et Objets, en nuance claire : Blanc Irisé ou Beige Irisé (NB : sur du chêne, le Blanc offrira peut-être une dominante « céruse » [blanc marqué dans les fibres tendres] ; je pencherais plutôt vers le Beige, dont la nuance serait plus proche de celle, originelle, du chêne). Bien entendu, le cas échéant, les 4 nuances de cette gamme sont miscibles entre elles.
      • Appliquer l’Huile 100% Invisible Meubles et Objets. Formulée spécialement pour les amoureux de la vraie nature du bois, elle offre une finition ultra-mate, sans reflets et sans influence sur la couleur d’origine du bois : après 3 couches, il faut toucher le bois pour sentir cette protection qui enrobe les fibres sans les recouvrir !
      Quel que soit votre choix, il vous faudra tout d’abord décaper ou poncer vos bois (une huile ne s’applique jamais que sur bois nus). Pour profiter pleinement des aspects innovants et raffinés de l’une ou l’autre de ces huiles, il importe que toutes les anciennes finitions aient été éliminées. Un point de détail, mais important : l’escalier, qui a certainement été vitrifié, devra obligatoirement être poncé (on ne prépare jamais par décapage une surface sur laquelle on marche (parquet, escalier, plancher). Après un dépoussiérage soigneux, vous appliquerez, en 2 ou 3 couches fines, l’huile choisie (égrenage entre chaque couche à l’abrasif fin, pour éliminer les fibres du bois qui vont « se relever » lors de l’application).
      Vous pourrez, bien entendu, utiliser l’Huile Teintée Meubles et Objets en 1ère et 2ème couches, puis terminer par une 2ème et 3ème en Huile 100% Invisible Meubles et Objets si vous avez déjà atteint la nuance que vous souhaitez (une précision : ces 2 huiles Syntilor sont compatibles l’une sur l’autre, ce qui n’est pas forcément le cas pour toutes celles de la gamme ; attention à ne pas généraliser). Retenez également que c’est la première couche d’huile (teintée ou non), appliquée au contact du bois nu, qui détermine la nuance définitive : vous pourrez donc ne pas « corser » la teinte en appliquant une huile incolore (ou « invisible »), mais vous ne pourrez pas « éclaircir » une nuance que vous trouveriez, finalement, trop foncée ou trop soutenue sans ôter (par égrenage) une partie de l’huile déposée.
      En dernier lieu, il serait bon d’utiliser, sur l’escalier, l’Huile Parquet 100% Invisible qui offrira une bonne résistance au trafic. Le choix, pour les boiseries, de l’Huile 100% Invisible Meubles et Objets serait donc judicieux, car il vous permettrait d’obtenir, sur l’ensemble de vos bois, la même finition résistante mais quasi-imperceptible et de même nuance, pour peu que vos boiseries en chêne soient de même couleur. Un essai rapide, j’en suis sûr, vous convaincra de la pertinence de cette option !
      Les bois huilés, en parquet comme en boiseries murales ou d’usage (meubles) ne demandent qu’un entretien rapide pour vous assurer de longues années de confort. Sur l’escalier, outre le nettoyage habituel (toujours avec du matériel bien essoré !), une couche rapide d’huile appliquée avec un chiffon microfibre propre. Sur la table, mêmes opérations mais application d’entretien plus fréquente, avec l’huile initialement appliquée, car une table subit continuellement des agressions chimiques qui nécessitent des nettoyages humides et de petits impacts. Sur les portes, ce sera, au contraire, très espacé.
      Merci de votre question et de la confiance que vous placez en nos produits. Bon travail et à bientôt.

  49. de Jenny

    Bonjour,

    Merci pour ce site et toutes ses questions réponses qui vont avec. Néanmoins, n’ayant pas trouver dans cette FAQ une réponse à ma question, je me permets de vous solliciter.
    J’ai réalisé hier une première couche de Vernis Ciment – Béton Syntilor sur du ragréage. J’ai constaté ce matin qu’il y avait des traces de rouleaux (surtout visibles à la lumière). La matière étant plutôt collante, ces traces apparaissent surtout à des endroits de recouvrement lors de la pose de la matière (traces plus brillantes). Pourtant, aucune pause n’a était réalisée pendant l’application. Cela apparait comme un surplus de vernis à des endroits et pas à d’autres.
    Y’a t’il une façon spécifique d’appliquer le vernis?
    L’ai-je trop tiré?
    La deuxième et troisième couche atténueront-elles ces traces, voire les gommeront-elles entièrement?

    Merci par avance de votre réponse,
    Cordialement,

    • de audrey

      Bonjour Jenny,
      Les traces « plus brillantes » de rouleau que vous relevez sur votre application proviennent non pas d’une application trop fine, mais au contraire de sur-épaisseurs qui se créent lorsque vous « revenez » sur une surface ayant déjà reçu sa couche de vernis. Le Vernis Ciment – Béton s’applique plutôt en 2 couches fines (parfois 3 sur des supports particulièrement absorbants). La « reprise » doit être un peu « travaillée » en appuyant bien le rouleau, mais il importe surtout de ne pas sur une surface déjà vernie avec un rouleau « plein ».
      De toute manière, ce phénomène disparaîtra (ou tout au moins sera très largement atténué) par la deuxième couche sans que vous ayez à pratiquer de préparation mécanique particulière (il sera inutile de poncer les traces avec un abrasif).
      Merci de votre confiance et à bientôt.

  50. de Martine

    Bonjour,
    j’envisage de repeindre mon escalier avec « vitrificateur Tendance Escaliers ». Celui-ci a été vitrifié il y a 8 ans et je pensais le nettoyer avec de l’alcool à brûler avant la pose du produit mais faut-il également procéder à un ponçage vu que le mode d’emploi indique « sans décapage et sans sous-couche ».
    merci d’avance pour vos conseils.

    • de audrey

      Bonjour Martine,
      Bravo pour votre initiative, un escalier en couleur apporte gaieté et lumière dans un intérieur.
      Le Vitrificateur Tendance Escaliers Syntilor s’applique sur tous les bois convenablement préparés et toujours sans décapage ni sous-couche. En revanche, afin d’assurer un parfait accrochage et un bon « développement » de la teinte sur le bois, celui-ci doit impérativement être mis à nu, qu’il soit neuf (un ponçage rapide avec un grain fin suffit alors à une bonne préparation) ou ancien (vitrifié, vernis ou huilé, un ponçage « à blanc » est alors nécessaire). Un simple nettoyage avec de l’alcool serait vraiment insuffisant et vous ne seriez pas satisfaite du résultat ni de la durabilité. Une petite ponceuse vibrante à plateau triangulaire facilite grandement cet indispensable travail de préparation.
      Merci de votre question et bon travail.

    • de audrey

      Bravo pour votre initiative, un escalier en couleur apporte gaieté et lumière dans un intérieur.
      Le Vitrificateur Tendance Escaliers Syntilor s’applique sur tous les bois convenablement préparés et toujours sans décapage ni sous-couche. En revanche, afin d’assurer un parfait accrochage et un bon « développement » de la teinte sur le bois, celui-ci doit impérativement être mis à nu, qu’il soit neuf (un ponçage rapide avec un grain fin suffit alors à une bonne préparation) ou ancien (vitrifié, vernis ou huilé, un ponçage « à blanc » est alors nécessaire). Un simple nettoyage avec de l’alcool serait vraiment insuffisant et vous ne seriez pas satisfaite du résultat ni de la durabilité. Une petite ponceuse vibrante à plateau triangulaire facilite grandement cet indispensable travail de préparation, que vous compléterez avec un dépoussiérage soigneux à l’aspirateur. Vous obtiendrez un résultat parfait en appliquant les 3 couches avec une brosse « ronde pointue » (le pinceau à réchampir des peintres) pour les arêtes et les angles, puis avec un rouleau poils courts (spécial vitrification) de 12 cm de large, précisément adapté à la taille des marches.
      Merci de votre question et bon travail.

  51. de KINOU

    J’ai poncé mon escalier en bois exotique et j’ai appliqué un éclaircisseur détachant au niveau des taches, j’ai ensuite appliqué un vitrificateur qualité pro et là au fur et à mesure que j’étalais le produit des peaux sont apparues sur mon ascalier et dans mon pinceau. Que dois-je faire ?

    • de audrey

      Bonjour Kinou,
      Malheureusement, le phénomène que vous décrivez est dû à une incompatibilité complète entre l’éclaircisseur que vous avez appliqué sur le bois et le vitrificateur parquet. En effet, ce type de produit, s’il présente une efficacité plus ou moins marquée selon les formulations et les fabricants, possède un pouvoir de pénétration important et nécessite un rinçage particulièrement soigneux, ce qui est dans tous les cas très difficile à réaliser sur un escalier ou un parquet. C’est pour cela que nous ne recommandons jamais l’utilisation d’un éclaircisseur ou d’un décolorant avant vernissage, huilage ou vitrification d’un parquet, d’un escalier ou de boiseries intérieures [pour mémoire, seuls des ouvrages ou des huisseries extérieurs peuvent être rincés à grande eau]. Pour éliminer des taches sur un parquet ou un escalier, seul le ponçage « à blanc » du bois, avec des abrasifs calibrés (gros grain, puis moyen et finition au grain fin) est préconisé pour son efficacité comme pour la sûreté du résultat.
      Il est à craindre que le pinceau imprégné de vitrificateur « pollué » ait apporté des particules d’éclaircisseur dans le pot et ait « contaminé » celui-ci. Afin de le vérifier, je vous recommande, avec un pinceau parfaitement propre, d’appliquer un peu de vitrificateur sur un morceau de bois propre. Si vous voyez des peaux ou des petits cratères (ce que les peintres appellent « yeux de poissons ») apparaître, il faudra malheureusement utiliser un autre pot pour terminer votre travail.
      Égrenez soigneusement, avec un abrasif fin, les parties de l’escalier déjà réalisées pour éliminer ces défauts de surface et retrouver une parfaite planéité (bien entendu, ne mettez pas le bois à nu, un égrenage est un ponçage léger de surface). Passez ensuite, sur ses surfaces (et seulement sur prendre sur celles-ci) un chiffon de coton imprégné d’alcool à brûler, pour éliminer tout résidu potentiel d’éclaircisseur. Après l’évaporation de l’alcool, appliquez normalement le Vitrificateur Ultra Résistant Syntilor.
      Merci de votre question et de la confiance que vous placez en nos produits. Bon travail.

  52. de wavelet

    Bonjour, après avoir lessivé et poncé mes volets anciennement lasurés, j’ai passé une couche de peinture Synthilor Intensiv protect bois couleur blanc.
    Surprise : la peinture reste très liquide meme après avoir mélangé le pôt. Elle est donnée comme monocouche. Une seule couche ne suffira pas. Et détail important, elle ne couvre pas et n’accroche pas (peut être cette viscosité qui reste très liquide ?).
    Je pense à un défaut de la peinture ? Un conseiller en vente pencherait pour cette version. J’envisage de retourner le pot chez casto. Le soucis c’est que celà m’a me générer du travail et des dépenses en plus (décapage de cette couche).
    Qu’en pensez vous ?

    • de audrey

      Bonjour Didier,
      Merci de votre question intéressante, qui appelle une réponse précise de notre part. Au cours de sa fabrication et avant d’être conditionné et commercialisé, un produit Syntilor subit un ensemble de contrôles qui vérifient et valident ses parfaites caractéristiques. Un défaut du produit est très difficilement envisageable (la Peinture Maison Bois Intensiv® Protect est produite par « batch » de plusieurs tonnes). Un premier élément de réponse : la Peinture Intensiv® Protect possède un avantage important, celui d’être monocouche dans la plupart des cas. Néanmoins, dans certains cas, une deuxième couche peut être nécessaire pour un résultat parfait. Il est possible que le bois de vos volets, dont la protection par une lasure ancienne n’était peut-être plus suffisante, ce soit déligné sous l’action du rayonnement ultraviolet des intempéries, ce qui l’aurait rendu poreux et donc plus absorbant. D’autre part, vous évoquez une absence ou un défaut « d’accroche ». Très pénétrante, pour imprégner au maximum le bois, la Peinture Intensiv® Protect ne peut, dans des conditions normales d’utilisation, présenter ce phénomène. Si la peinture n’adhère pas sur le support, c’est que celui-ci est encore imprégné d’une ancienne finition, donc que le lessivage (opération que nous ne recommandons pas sur bois dont la finition précédente est dégradée, car le rinçage des produits utilisés est très difficile à réaliser complètement) est le ponçage n’ont pas remis le bois « à blanc ».
      Néanmoins, le travail réalisé n’est pas perdu, car vous n’aurez absolument pas besoin de décaper la peinture appliquée. Procédez simplement un égrenage avec un papier abrasif fin, dépoussiérez et appliquez une deuxième couche, qui vous permettra d’obtenir le résultat souhaité.
      Merci de votre confiance et bonne fin de travaux.

  53. de Jeanchri

    Bonjour,
    Après avoir poncé une table de salle à manger, j’ ai passé une 1 ère couche d’huile blanchi, ce n’était pas le résultats attendu, j’ai donc repassé une 2 ème couche et la cela me semble trop blanchi, peut on faire quelque chose ?
    D’avance merci

    • de audrey

      Bonjour Jean-Chri,
      Si le résultat après 2 couches vous paraît trop marqué, il vous sera facile d’enlever, avec un papier abrasif très fin (grain 150 ou 180, par exemple), le surplus de la 2ème couche, qui apporte à votre table un effet blanchi trop important à votre goût.
      Néanmoins, pour obtenir la protection décorative finale et une bonne facilité d’entretien, il vous faudra appliquer ensuite (après, bien sûr, un dépoussiérage soigneux) une couche d’huile incolore, par exemple l’Huile 100% Invisible Meubles et Objets : une huile pour meubles et boiseries s’applique toujours en 2 couches (3 dans le cas d’utilisation intensive ou de bois poreux), une huile pour parquets toujours en 3 couches.
      Merci de votre confiance et bonne fin de travaux.

  54. de Roselyne

    bonjour,
    j’ai utilisé sur une cabane en bois, un saturateur marque 3v3 tenue extrême incolore Mat protection longue durée (nettoyage des outil à l’eau. J’ai traité l’extérieur avec 2 couches cet été et 2 couche en début d’automne. Je viens de voir que de l’eau suinte à l’intérieur entre les plaques de bois alors qu’elle perle sur le reste. je voudrai redonner quelques couches dès que la pluie aura cessée.
    Est ce possible sur du bois mouillé ? comment puis je faire actuellement pour que mon cabanon soit bien protégé de la pluie. Merci pour votre réponse. Cordialement
    Roselyne

    • de audrey

      Bonjour Roselyne,
      Merci de votre question et de votre confiance. La présence d’humidité à l’intérieur de votre cabanon ne signifie pas nécessairement que l’extérieur est mal protégé, il s’agit peut-être de condensation, qui résulterait d’une ventilation insuffisante. Il vous faudra peut-être vérifier ce point et y remédier, le cas échéant (2 grilles d’aérations, l’une haute, l’autre basse, devraient parfaitement convenir). Si l’eau des intempéries continue de bien « perler » à la surface extérieure des lames de bois, vous n’avez pas besoin de repasser une couche. Si ce n’est pas le cas, 1 ou 2 couches de votre saturateur assureront un excellent renouvellement de l’imprégnation. Le « signal » de l’entretien est effectivement donné par le bois lui-même, qui apparaît mouillé après une intempérie, alors qu’un bois bien imprégné, bien protégé par le saturateur laisse « perler » l’eau à sa surface.
      Une dernière recommandation : travaillez toujours sur des bois propres et secs, même avec un saturateur en phase aqueuse : la qualité de votre travail pourrait en être altérée.
      A très bientôt.

  55. de romane

    Bonjour, je souhaiterais appliquer du vitrificateur 100% invisible sur mon nouveau plan de travail de cuisine, qui est en chène massif brut, même si je sais que le vernis cuisine et bain existe j’ai peur que le rendu couleur soit différent. Puis-je le faire et qu’en pensez-vous ? Merci pour votre réponse.

    • de audrey

      Bonjour Michel,
      Vous avez raison de présumer que l’aspect et la couleur apportés au bois seront différents ! En effet, le Vitrificateur 100% Invisible Syntilor conserve à l’identique la teinte initiale du bois : vous obtiendrez donc, sur un chêne, une nuance finale qui sera quasiment celle de votre bois après son ponçage. Bien entendu, la protection de votre plan de travail sera optimale vis-à-vis de l’eau, des salissures grasses, etc., mais… attention aux rayures de couteaux ! Ne préjugez surtout pas du résultat pendant le travail ou le séchage, l’aspect « 100% invisible » ne se développe qu’après le durcissement complet des 3 couches de vitrificateur. Pour un travail parfait, préparez soigneusement votre bois par ponçages successifs et égrenez puis dépoussiérez entre chaque couche. Cette finition, aussi élégante que discrète, apportera une touche naturelle et raffinée à votre décor quotidien.
      Merci de votre confiance et bon travail.

  56. de Cyrille

    Bonjour,
    J’ai un plancher ancien en pin (ciré) dans plusieurs chambres et un couloir de ma maison que je vais décaper à la ponceuse. Je pensais ensuite le vitrifier au vitrificateur transparent pour le protéger définitivement contre l’usure et la vrillette qui vient y creuser des galeries. Mais j’hésite encore car le parquet ressort en général un peu orangé après la vitrification et cela n’est pas beau.
    J’aime les parquets en chêne ou d’aspect cérusé mat. Que puis-je faire avec mon parquet de pin actuel ?
    Pourriez-vous me dire si vus avez l’expérience d’un usage de l’Huile parquet 2 en 1 pourrait faire le travail sur du pin? Tous les coloris se marient-il vraiment sur un pin naturel (je pensais à l’huile gris clair) ? Puis-je par exemple passer l’huile en 2 couches puis vitrifier par dessus (je vrais la vrillette dans cette maison à la campagne) Dois-je faire des essais préalables pour les couleurs ?
    Vos avis et conseils me rendraient grand service pour faire le bon choix.
    A bientôt

    • de audrey

      Bonjour Cyrille,
      Merci de vos questions et de votre confiance. Comme je l’ai répondu à Arthaud il y a qqs jours, sur le même sujet, vous pouvez très bien protéger votre parquet en pin avec le Vitrificateur 100% Invisible, il conservera sa « teinte de ponçage » et sera parfaitement protégé, avec un aspect très mat… invisible !
      Néanmoins, si vous souhaitez lui apporter une nouvel aspect déco, original et proche du chêne cérusé, l’Huile Parquet 2 en 1 sera un excellent choix. Elle mettra bien en valeur, en 2 couches seulement, le veinage du pin et lui apportera une douce nuance très raffinée… sans pour autant transformer le pin en chêne ! Attention : un parquet huilé ne peut être vitrifié sans être reponcé « à blanc » ! Si vous souhaitez teinter en gris et avoir la tranquillité d’usage d’un vitrificateur, vous devrez teinter(Teinte Parquet Syntilor, qui propose deux gris, mais plus soutenus que le Gris clair de l’Huile 2 en 1) puis vitrifier (Vitrificateur 100% Invisible, par exemple). Pour ma part, je vous recommande vivement le choix de l’Huile 2 en 1, pratique, rapide et sûr, d’autant que l’entretien du parquet huilé ne sera pas contraignant, les lieux n’étant pas soumis à un usage intensif. Un essai, sur un endroit peu visible, vous confortera dans votre choix de couleur.
      Pour finir, si vous désirez éliminer des vrillettes (effet curatif) ou empêcher leur développement (effet préventif), il vous faudra traiter le parquet, après son ponçage et donc sa mise à nu, avec un produit de traitement adapté à cet usage (la précision « vitrifiable » doit figurer sur l’emballage, même si vous souhaitez seulement huiler). Appliquez la quantité recommandée et, par précaution, laissez sécher ce traitement au minimum 96 heures avant d’huiler.
      Bon travaux et à bientôt

  57. de gouin

    Bonjour,
    j’ai passé un saturateur sur ma terrasse en bois exotique, deux couches en humide sur humide, ce qui me semblait bien.
    Après quelques jour, une fois sec, je m’aperçois qu’il y a des zones ou il n’y a pas eu assez de saturateur et donc l’aspect du bois est plus sec et gris que le reste de la terrasse.
    Puis-je remettre du saturateur sur ces zones même si je ne suis plus humide sur humide?
    Est ce que cela va donner un aspect plus homogène d’un point de vue esthétique de ma terrasse .

    merci

    • de audrey

      Bonjour Éric,
      Je réponds oui à toutes vos questions ! Oui, certaines lames peuvent n’avoir pas reçu de quantité suffisante pour une bonne saturation : elles apparaissent un peu plus ternes après qqs jours. Oui, vous pouvez remédier très simplement à ce phénomène naturel en réappliquant du Saturateur sur ces zones. Veillez simplement, avant le travail, à leur propreté. Vous pouvez également, pour faciliter l’absorption, « ouvrir les pores » en pratiquant un égrenage rapide (papier abrasif fin). Dépoussiérez ensuite. Et oui, votre terrasse sera magnifique après cette « retouche » ! Pour terminer, un « truc de pro » : un saturateur protège les bois extérieurs par imprégnation, jusqu’à saturation, empêchant ainsi l’eau de pénétrer dans le bois. Une terrasse bien saturée fait « perler » les gouttes d’eau après une ondée. Lorsque votre bois apparaitra mouillé par la pluie (la couleur du bois fonce, à ce moment), alors il sera temps d’entretenir votre saturateur, par l’application d’une nouvelle couche.
      Merci de votre confiance et à bientôt

  58. de MERVEILLE Benoît

    Bonjour,
    J’ai appliqué hier une couche de teinte parquet Syntilor, (chêne vielli), à la brosse + chiffon sur un parquet en chêne anciennement vitrifié, après ponçage « à blanc » de ce parquet : le résultat est catastrophique, des traces de reprise TRES visibles, et des variations de teinte qui contrairement à ce qui est annoncé sont très marquées même aux endroits sans reprises.
    Ce n’est pas ma première fois que je teinte puis vitrifie un parquet, je l’ai même fait sur des surfaces importantes (> 60 m²), avec la même méthode, avec à l’époque un produit Lapeyre « teinte bois spéciale escaliers et parquets » et avec un résultat excellent.

    Quelle solution me proposez vous pour rattraper le chantier ?
    Reponçage à blanc ?
    Application d’une 2ème couche de la même teinte ?
    Application d’un autre teinte plus foncée par dessus ?

    Merci pour votre réponse.

    • de audrey

      Bonjour Benoît,
      Nous sommes désolés que la mise en teinte de votre parquet ne soit pas une pleine réussite, mais sommes très étonnés des points que vous signalez. La Teinte Parquet Syntilor, comme son nom l’indique, est particulièrement destinée à la mise en teinte de grandes surfaces, sans écarts ni reprises. L’application en couple « brosse+chiffon » ou « rouleau+chiffon » permet d’obtenir, rapidement et aisément, un résultat parfait, pour peu que l’on essuie, comme indiqué, au fur et à mesure de l’application, la teinte fraîchement appliquée (on travaille en général sur des surfaces successives de 2 à 3 m²).
      Nous ne pensons pas qu’il soit nécessaire de reponcer le parquet à blanc. Un égrenage des parties présentant des reprises (a priori, elles sont plus foncées ou plus soutenues dans la nuance) devrait suffire : utilisez un papier abrasif très fin, grain 180 ou 240, pour ne pas laisser de traces. Après un dépoussiérage soigneux, appliquez une nouvelle couche de Teinte Parquet, dans votre nuance initiale, comme indiqué plus haut. Votre parquet sera alors parfaitement teinté, prêt à recevoir la finition que vous aurez choisie, vitrificateur ou huile.

  59. de Florence perrier

    Bonjour
    j’ai d’abord été surprise par la consistance de l’huile parquet blanche 2 en 1 qui ne me faisait pas penser à de l’huile …mais une fois sec le résultat est satisfaisant et assez jolie .Par contre si un jour je veux retrouver la couleur d’origine de mon parquet en chêne que faut il faire ? Passer une huile plus foncée ?

    • de audrey

      Bonjour Florence,
      Nous sommes heureux que votre nouveau parquet huilé blanc vous plaise !
      Pour retrouver la couleur d’origine, n’appliquez surtout pas d’huile plus foncée. Le meilleur moyen est le ponçage du parquet, qui vous permettra de mettre à nu votre bois et d’appliquer une nouvelle finition (l’Huile 2 en 1 étant non grasse, le parquet pourra recevoir toutes finitions). Nous espérons néanmoins que vous profiterez longtemps de votre parquet blanc !
      Merci de votre confiance et à bientôt

  60. de Arthaud

    Bonjour,

    Je souhaitais revitrifier mon ancien parquet. Une fois mis à nu par ponçage, je trouve la couleur très jolie. Si j’utilise un vitrificateur classique je pense qu’il va jaunir. En utilisant le vitrificateur 100% invisible, mon parquet va t-il bien garder cette couleur naturelle d’après ponçage, sans foncer ni jaunir? Comment doit-on procéder ? Merci pour vos commentaires

    • de audrey

      Bonjour,
      Vous avez vu juste : les vitrificateurs « classiques » (dont la formule contient des solvants) ont tendance à « réchauffer » la nuance originelle des bois sur lesquels ils sont appliqués. Ce n’est pas le cas des vitrificateurs en phase aqueuse (dont on nettoie l’outillage à l’eau) qui préservent cette couleur d’origine (pour le clin d’œil, certains utilisateurs trouvent parfois cette « neutralité » un peu froide… !). Néanmoins, la tendance de laisser le bois « dans son jus » est de plus en plus appréciée et votre question en est le parfait reflet. Le Vitrificateur 100% Invisible Syntilor est la réponse parfaite à cette attente : sans influence sur la nuance d’origine, il devient, après séchage, invisible car entièrement mat. Même face à la fenêtre, vous ne percevrez aucun reflet, mais votre parquet, parfaitement protégé, aura un superbe aspect… brut de ponçage !
      A ce propos, la préparation est importante : poncez votre parquet dans les règles de l’art, afin de mettre le bois à nu et soignez bien le passage au papier fin, pour avoir une belle finition de surface. Appliquez 3 couches, directement sur le bois dépoussiéré (surtout pas de fond dur ou de primaire, qui pourrait influer sur la couleur), en égrenant (papier abrasif fin) entre chaque couche et en dépoussiérant ensuite à l’aspirateur. Un dernier « truc de pro » : l’aspect invisible ne se développe qu’après le séchage de chaque couche, ne vous inquiétez pas si, lors de l’application, la couleur n’est pas celle que vous attendez !
      Merci de votre confiance et bon travail estival !

  61. de Gwenaelle

    Bonjour,
    J’ai mis a nu les poudres en chêne de mon salon. En les pontant, j’ai eu la surprise de découvrir des poutres d’une couleur blonde naturelle.
    Je souhaite conservée ce beau blond dans mon salon… J’ai fait un test avec votre produit Vitrificateur 100 % invisible. La promesse est tenue… le produit ne change pas la couleur de la poudre.
    Questions : est il possible de l’appliquer sur des poutres de plafond ?
    Doit-on appliquer un fond dur avant ? (ça changerait dans ce cas, la couleur des poutres !)
    Si, aujourd’hui je choisi d’utiliser votre produit, dans l’avenir, si je choisis de les repeindre ou de les lassurer, y aurait il beaucoup de travail de reponcage ?
    Grenelle

    • de audrey

      Bonjour Gwenaelle,
      Nous sommes ravis que le résultat final vous convienne ! Bien entendu, vous pouvez vernir les poutres de votre salon avec le Vitrificateur 100% Invisible Syntilor, même si ce n’est pas son usage premier : un vitrificateur est un vernis exceptionnellement résistant au passage, mis au point pour une application sur parquet, il peut donc être utilisé pour tous les ouvrages intérieurs moins sollicités.
      Pour obtenir cette « invisibilité », notre laboratoire a travaillé sur le couple « bois/finition », afin d’obtenir une absence de réaction coloristique lors de l’application et du séchage. Il est donc primordial que le Vitrificateur 100% Invisible soit au contact du bois pour développer toutes ses qualités décoratives. Un fond dur contrarierait cette interaction et apporterait au bois une coloration intempestive : vous aviez, déjà, deviné la réponse !
      Si, dans quelques années, vous décidiez de changer de déco et donc de peindre les poutres, il vous suffirait d’en égrener la surface et d’appliquer la peinture choisie. Pour lasurer, en revanche, vous devrez reponcer les poutres, afin de mettre le bois à nu : une lasure doit être au contact du bois pour révéler pleinement sa nuance (même si elle est incolore ! À ce propos, une lasure incolore apportera toujours plus de « réchauffe » à un bois (surtout un bois feuillu tel que le chêne) que le Vitrificateur 100% Invisible.
      Bonne fin de travaux, merci de votre confiance et à bientôt

  62. de Brice

    Bonjour,
    J’ai un parquet un jatoba, je souhaiterais le revitrifier ou l’huiler, y a-t-il des précautions particulières avant d’appliquer le produit (grain pour le ponçage avant première application, fond dur, acetone)?
    J’ai déjà essayé l’huile bioréthane sur un échantillon et je trouve que la finition est moins naturelle que votre huile clasique, est-ce du au fait que je n’ai rien mis avant l’huile?
    Merci

    • de audrey

      Bonjour Brice,
      Merci de votre question et de votre confiance.
      Un parquet en jatoba mérite tous vos soins, c’est une essence magnifique, dont la résistance est légendaire… et justifiée. Vous avez le choix de la finition, vitrificateur comme huile peuvent être utilisés. En vitrifiant, vous privilégierez la résistance de la finition et la facilité d’entretien. L’huilage, très simple à réaliser et à entretenir (mais demandant un soin régulier), mettra en valeur la chaleur de ce matériau exceptionnel et permettra, le cas échéant, des réparations ponctuelles (rayures, taches, etc.).
      Choisissez, comme vitrificateur, une finition mate, mais pas trop, pour ne pas « éteindre » la magnifique nuance du jatoba, comme le Vitrificateur Ultra Résistant Cire Naturelle, par exemple, directement sur le parquet convenablement préparé. Dans votre cas, la Sous-couche sera inutile. 3 Couches vous apporteront un résultat parfait, pour de longues années.
      Une huile s’applique dans la plupart des cas sans sous-couche, car elle protège le bois par imprégnation (à la différence du vernis ou du vitrificateur qui forment un film à la surface) : elle doit donc être au contact des fibres, pour bien pénétrer et jouer son rôle protecteur et décoratif. L’huile Bioréthane est une huile en phase aqueuse, son vecteur est donc l’eau, ce qui permet de ne pas trop « réchauffer » la nuance originelle, à la différence des huiles de formulation traditionnelle (contenant des solvants), qui rehaussent cette nuance. C’est ce que vous avez remarqué lors de votre essai. Vous aurez donc le choix, si vous optez pour l’huilage, entre l’Huile Parquet 2 en 1 (classique), dont je vous recommande la nuance Bois naturel, du meilleur effet sur le jatoba, ou l’Huile Parquet Nature Protect, (issue de l’Huile Bioréthane), en grade Naturel, qui donnera un aspect plus clair à votre parquet.
      Dans tous les cas, la préparation du parquet sera la même : poncez le bois pour le débarrasser de son ancienne protection, avec 3 papiers successifs et dépoussiérez. Appliquez ensuite la finition que vous aurez choisie, directement, sans sous-couche ni fond dur, en suivant les indications du mode d’emploi afférent.
      Laissez votre finition acquérir sa dureté définitive avant d’utiliser pleinement votre parquet (vous pourrez néanmoins marcher dans la pièce en prenant quelques précautions après 24 heures). Bon travail et à bientôt

  63. de Denise

    Bonjour,

    Nous venons de finir de préparer un ensemble table + chaises en teck ( degriseur + ponçage très léger ). Nous apprécions beaucoup la teinte brute que nous avons à présent. Nous avons souhaiter la protéger avec une huile pour teck ( incolore marque v33) mais le résultat nous a beaucoup déçu ( essai sur une seule chaise) car le bois a vraiment foncé avec une teinte proche du marron ( la teinte brute était un peu blanchi légèrement doré). Nous envisageons donc de traiter le bois avec le saturateur ultra protect naturel par peur que l’huile pour teck de votre gamme fonce aussi le bois … Pensez vous que ce soit une bonne solution ? La teinte sera elle très proche de la couleur du bois brut ? Avez vous une solution qui soit 100 % incolore ? Enfin, pour reprendre la chaise  » huilée » et dont la teinte ne nous plait pas, pensez vous que repasser un degriseur + léger ponçage puisse lui rendre sa teinte originelle ?
    Un grand merci d’avance pour vos conseils.

    • de audrey

      Bonjour Denise,
      Le changement important de couleur que vous constaté (on parle de « réchauffement » du ton du bois) s’explique par la réaction entre un bois qui a subi des altérations naturelles (intempéries, exposition aux UV, etc.) et un produit d’imprégnation contenant des solvants (du white spirit, en l’occurrence). Ce réchauffement, inévitable, est plus ou moins marqué selon les formulations. Comme vous souhaitez (comme la plupart des amoureux du bois) conserver la nuance originelle de votre ensemble de jardin, vous devrez utiliser, pour le protéger, une finition en phase aqueuse, qui n’influera pratiquement pas. Néanmoins, peu nombreuses sont celles qui ne contiennent pas de pigmentation, que ce soit dans un but décoratif ou pour assurer une bonne filtration du rayonnement ultra-violet.
      2 finitions Syntilor, spécifiques des bois extérieurs, correspondront à votre demande.
      Bien entendu, tout d’abord l’Huile Teck Ultra Protect, en nuance Naturel. Particulièrement destinée à la protection du mobilier de jardin ou de terrasses (bacs à arbustes, claustras coupe-vent, etc.), elle pénètre et protège en apportant un toucher soyeux. Son application est aussi rapide que son entretien est facile ! Elle apportera à votre mobilier protection et élégance. Vous remarquerez, à l’application, une légère touche claire apportée à la nuance initiale du bois (un essai est certainement souhaitable avant de vous lancer dans la finition complète).
      Autre possibilité, peu habituelle (et qui ne devra en aucun être généralisée sans prescription expresse), qui correspondra à votre souhait de n’apporter à vos bois aucune évolution coloristique : Protection 100% Invisible Esprit Bois®. Mis au point par nos Laboratoires pour protéger les bardages bois (y compris réalisés dans des essences de bois impossibles à lasurer durablement : mélèze, douglas ou red cedar, par exemple), vous pourrez l’utiliser sur votre salon de jardin dans le cadre que vous nous avez décrit, mais, conçue pour des surfaces verticales sur lesquelles l’eau ruisselle et ne « stagne » pas, elle vous demandera un entretien fréquent pour assurer aux surfaces horizontales (plateau de la table, assises des chaises) une bonne stabilité. Pour cet entretien, vous disposerez d’une « alerte », bien connue des professionnels du bois : dès que la surface du bois s’éclaircit naturellement sous l’action des intempéries et des UV et qu’elle apparaît mouillée après une pluie, dépoussiérer et appliquer une couche de Protection 100% Invisible (aucune préparation mécanique – ponçage – ou chimique – dégriseur – n’est nécessaire, du moment que la surface est propre et dépoussiérée).
      Dans tous les cas, merci de votre confiance et bon travail

  64. de SW92

    Bonjour,
    Nous avons posé un parquet en chêne pré-huilé en usine, le fabricant recommande de repasser une couche d’huile après la pose, mais sans ponçage.
    Peut-on utiliser l’huile Nature Protect?
    Merci

    • de audrey

      Bonjour Sylvain,
      Le cas que vous citez est assez fréquent, il est souvent recommandé d’appliquer une couche d’huile après la pose d’un parquet pré-huilé, afin de pallier aux possibles défauts de surface consécutifs au stockage, au transport ou à la pose. Néanmoins, sur un parquet déjà imprégné, l’Huile Nature Protect ne pourra développer toutes ses qualités : elle a besoin, pour cela, d’être au contact des fibres du bois, assurant ainsi une pénétration maximum, donc une parfaite protection. Nous vous recommandons plutôt l’Huile Parquet 2 en 1, qui offre d’excellents résultats en application sur des bois déjà huilés.
      Voici comment procéder pour le meilleur résultat : égrenez la surface de votre parquet huilé. Ce passage rapide d’un papier abrasif fin assurera une parfaite adhérence à l’huile? Dépoussiérez à l’aspirateur. Après avoir bien agité l’huile, vous appliquerez (sans dilution) une couche très fine à la brosse, au spalter ou au rouleau (poils ras), que vous essuierez au fur et à mesure avec un chiffon de coton propre (mouvement circulaire uniforme). Pour faciliter le polissage, travaillez par petites surfaces. Le durcissement est rapide (prenez quelques précautions les premiers jours). Merci de votre confiance et bon travail.

  65. de Louison

    Bonjour,
    J’ai appliqué l’huile Synthilor 100% invisible sur un parquet contrecollé chêne naturel huilé neuf que j’ai très légèrement poncé (grain 120). En effet, c’est complètement invisible mais l’aspect rugueux du bois est toujours trop présent et en dehors de la sensation « granuleuse » ou brute que j’aurais aimé atténué un peu, je crains que le parquet ne soit pas assez protégé et se salisse trop facilement. Que puis-je faire?

    • de audrey

      Bonjour Louison,
      L’Huile 100% Invisible est proposée en phase aqueuse, c’est-à-dire en émulsion dans l’eau [cela peut faire sourire, mais les « huiles à l’eau » existent et offrent de multiples possibilités de finitions pour de nombreux supports ; ces finitions possèdent en général un séchage rapide et une très faible influence sur la couleur originelle du bois -ce que vous avez pu constater-, et n’ont pas ou très peu d’odeur]. Cela implique, comme pour la plupart des finitions appliquées sur le bois, un relevage des pores, qui crée un effet de surface légèrement rugueux. Pour le faire disparaître, il suffit de pratique un léger ponçage avec un abrasif fin, ce que les spécialistes appellent un égrenage, et d’appliquer une dernière couche pour obtenir une finition parfaite. Vous aurez donc, à l’issue de cette opération simple et rapide, parfaitement imprégné votre parquet, en toute sécurité et sans odeur. Merci de votre confiance, à très bientôt.

Laisser un commentaire

*

*

Votre adresse mail ne sera pas divulguée

* Champs obligatoires